/news/currentevents

Inconduites sexuelles: Le SPVM ferme sa ligne de dénonciation

Agence QMI

La ligne spéciale de dénonciation mise en place par le SPVM dans la foulée des allégations sexuelles visant divers acteurs de la colonie artistique québécoise fermera à compter de lundi soir.

«Comme le nombre d'appels a connu une importante baisse depuis la dernière semaine, le SPVM mettra fin à la ligne téléphonique à compter d'aujourd'hui (lundi), 17 h», a fait savoir la police de Montréal dans un communiqué.

Entre le 19 octobre et le 6 novembre, la ligne de dénonciation a reçu 463 appels.

De ce nombre, 98 appels ont entraîné l'ouverture de dossiers d'agressions sexuelles, 10 appels étaient des informations en lien avec des agressions sexuelles sans être liées à des infractions criminelles, 295 étaient des informations non criminelles et 34 dénonciations ont été transmises à d'autres services policiers. De plus, dans les postes de quartier du SPVM, 26 rapports ont été remplis à la suite de dénonciations d'agressions sexuelles faites sur place.

Le SPVM a également indiqué que malgré la fermeture de la ligne de dénonciation, il encourage les victimes à continuer de dénoncer leur agresseur.

Les victimes peuvent communiquer avec le 911 ou se présenter au poste de police de son quartier.

Dans la même catégorie