/news/culture

Un hommage à Leonard Cohen tout en sobriété

C’était le concert que tous attendaient. Celui qui marquait le premier anniversaire du décès de Leonard Cohen, qui nous a quittés le 7 novembre 2016. Dans une soirée concoctée par son fils Adam, lundi, au Centre Bell, de nombreuses étoiles ont brillé. Les 15 672 spectateurs ont eu droit à un hommage très sobre, à l’image du grand poète qui a toujours préféré la discrétion aux projecteurs.

Rythmé mais froid

Rarement a-t-on vu un concert aussi épuré que cet hommage à Cohen. Dans un esprit de commémoration, le spectacle voulait laisser la place aux émotions. Malheureusement, la première partie s’est avérée plutôt froide, n’étant qu’un enchaînement d’artistes connus qui ne s’adressaient pas à la foule. Cette formule était pour le moins rythmée et sans temps morts, mais elle manquait un peu d’animation. On aurait aussi préféré qu’Adam Cohen vienne voir la foule plus tôt dans la soirée, au lieu d’arriver après 1 h 15 de spectacle.

De nombreux succès

Avec une carrière s’étendant sur 50 ans et 14 albums, Leonard Cohen a donné l’embarras du choix à son fils pour un tel concert hommage. Et Adam a choisi les morceaux les plus marquants de la carrière de son père. De nombreux succès ont été interprétés, dont Dance Me to the End of Love (Sting), Hey, That’s No Way to Say Goodbye (Feist), Suzanne (Ron Sexsmith), The Future (Elvis Costello), Famous Blue Raincoat (Damien Rice), So Long, Marianne (Adam Cohen) et Hallelujah (k.d. lang). Puis on a entendu, notamment, Sisters of Mercy (Sting), Chelsea Hotel #2 (Lana Del Rey et Adam Cohen) et In My Secret Life (Bettye LaVette).

Vedettes d’ici et d’ailleurs

En entrevue, Adam Cohen nous avait dit que les artistes avaient appelé presque par centaines pour pouvoir participer à ce spectacle hommage. Lundi, il a fait bon voir se succéder sur la scène les Sting, Feist, Patrick Watson, The Lumineers, Elvis Costello, Damien Rice, k.d. lang et Lana Del Rey. Céline Dion, Peter Gabriel et Chris Martin (Coldplay) sont quant à eux apparus en vidéo pour chanter le morceau Tower of Song. Des interprétations très bien réussies pour la plupart.

Citations marquantes

« Leonard was an extraordinary Canadian, mais il était un grand Montréalais. [...] En 1988, mon père a assisté à un concert de Leonard au Théâtre St-Denis. Il était allé le voir dans sa loge après. J’aime penser aujourd’hui qu’ils sont réunis à nouveau et qu’ils sourient. » – Justin Trudeau

« En tant que juif canadien, il n’y a pas de plus grand honneur que de lire un poème de Leonard Cohen dans le temple du hockey. » – Seth Rogen

Le verdict

Nos attentes étaient très élevées pour cet hommage. Et dans l’ensemble, le concert s’est avéré fort réussi. Une distribution d’étoiles avec quelques collaborations surprises (dont le trio Adam Cohen, Damien Rice et Cœur de pirate pour The Partisan). Même si Leonard Cohen a dû se retourner dans sa tombe en écoutant Courtney Love détruire royalement Everybody Knows, le légendaire poète a sûrement apprécié cette commémoration musicale empreinte de sincérité.

 

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.