/regional/montreal/montreal

Silence chez Équipe Coderre après la défaite

Plus de 24 heures après la débâcle de leur parti, c’est toujours le silence-radio du côté des troupes d’Équipe Coderre, même si certains ont choisi les réseaux sociaux pour s'exprimer.

Le choc vécu dimanche soir est visiblement encore difficile à encaisser pour plusieurs soutiens du maire sortant.

Elsie Lefebvre, battue dans Villeray, Réal Ménard, défait dans Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, ou encore Russell Copeman, maire déchu de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, n’ont pas retourné nos appels ou n’ont pas souhaité s’exprimer sur la campagne et sur leur avenir.

Pas plus que Dimitrios Beis ou Jean-François Parenteau, pourtant victorieux respectivement dans Pierrefonds-Roxboro et dans Verdun.

De même, Lionel Perez, réélu dans Côte-des-Neige–Notre-Dame-de-Grâce, n’a pas voulu s’étendre davantage après avoir publié sur Facebook une longue critique de la campagne de son parti.

C’est d’ailleurs sur les réseaux sociaux que l’on trouve le plus de réactions. Sur Facebook, Elsie Lefebvre évoque sa «tristesse», se dit «fière» de son bilan et remercie ses électeurs. Russell Copeman félicite quant à lui sur Twitter son adversaire victorieuse, Sue Montgomery.

Rien qui presse

Pour Pierre Guillot-Hurtubise, associé principal à la firme de relations publiques Octane, ce silence n’est pas négatif. «Une campagne électorale c’est difficile et quand on perd on en sort meurtri, donc je pense qu’il est sage de ne pas trop parler sous le coup de l’émotion. Il n’y a rien qui presse», estime-t-il.

Seul Harout Chitilian, battu dans Ahuntsic Cartierville, a accepté de nous parler. Mais celui qui aurait pu devenir le numéro 2 de l’Équipe Coderre n’a pas caché qu’il souhaitait s’écarter quelque temps de la politique municipale.

«Je suis ingénieur de formation et je suis un citoyen du monde, dit-il. Donc ne soyez pas surpris si vous voyez sur ma page LinkedIn que je suis dans un pays autre que le Canada.»

Au sein des communications de l’Équipe Denis Coderre, on s’en tient au message envoyé par le maire sortant dimanche soir, en préambule de son discours de défaite : pas de commentaire avant la conférence de presse prévue mercredi à 11h.

L’ex-maire de Montréal en profitera pour dresser le bilan de sa campagne.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.