/news/law

Sudation mortelle: la demande d'appel des accusés est rejetée

La Cour d'appel du Québec a rejeté l'appel des trois personnes tenues criminellement responsables du décès de Chantal Lavigne à la suite d'une expérience de sudation extrême tenue en juillet 2011 à Durham-Sud.

Les verdicts de culpabilité et les peines des trois accusés, qui avaient été trouvés coupables d'homicide involontaire, sont donc maintenus.

En janvier 2016, Gabrielle Fréchette avait été condamnée à trois ans d'emprisonnement, tandis que Ginette Duclos et Gérald Fontaine avaient écopé de deux ans de prison chacun.

Chantal Lavigne, une mère de deux enfants de 35 ans, est décédée d'asphyxie et d'un coup de chaleur après avoir passé sept heures allongée au sol, enrobée de boue et d'une pellicule plastique. Cette expérience de sudation s'était tenue en pleine canicule lors d'un séminaire organisé par les trois coaccusés.

Fréchette, Duclos et Fontaine pourraient tenter de s'adresser à la Cour Suprême dans le but d'éviter la prison.

- Avec la collaboration de Jean-François Desbiens

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.