/regional/montreal/montreal

Lionel Perez devient chef de l’opposition à Montréal

Laurence Houde-Roy | Agence QMI

Le conseiller municipal Lionel Perez a été élu chef intérimaire d'Équipe Denis Coderre pour Montréal en remplacement du maire sortant.

«On va être une opposition forte, a lancé Lionel Perez à l’issue d’une rencontre avec les élus du parti lors de laquelle il a été choisi par ses pairs. On va s’assurer que la nouvelle administration soit imputable auprès de ses engagements et respecte ses promesses. La population, oui elle voulait un changement, mais elle voulait s’assurer qu’il y ait des gens en place qui posent les bonnes questions. C’est ce que nous allons faire.»

Celui qui était responsable des infrastructures sur le comité exécutif de l'administration Coderre devient ainsi chef de l’opposition officielle à l’hôtel de ville de Montréal. Conseiller municipal depuis maintenant huit ans, il a été réélu dans l'arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce dimanche dernier.

Denis Coderre avait annoncé qu’il quittait son poste de chef de parti et qu’il ne prendrait pas le poste de sa colistière après avoir été défait dimanche aux élections municipales qui ont porté au pouvoir la nouvelle mairesse Valérie Plante, avec une majorité au conseil municipal.

Changement de nom

Le parti compte changer de nom en raison du départ de Denis Coderre, mais le nom final n’a pas encore été choisi. Des démarches devront être faites auprès du Directeur général des élections du Québec.

Lionel Perez avait pris position sur les médias sociaux quelques jours après l’élection qui a fait sortir l’administration Coderre de l’hôtel de ville, déplorant la faible campagne électorale menée par le maire sortant Denis Coderre.

«J’assume mes propos. Des fois il faut dire les choses telles qu’elles sont. Ça fait partie du deuil, d’une thérapie. Non seulement pour les élus, mais aussi pour les candidats qui n’ont pas été élus. C’était une voix pour eux. Mais là on voit vers l’avenir», a expliqué M. Perez.

Le nouveau chef de l’opposition compte «rappeler à la population toutes les réalisations de [leur] ancienne administration», notamment les nouveaux pouvoirs conférés par le statut de métropole dont pourra profiter la nouvelle mairesse Valérie Plante.

Le chef permanent devrait être élu d'ici un an. M. Perez a exclu de se présenter comme chef officiel «pour des raisons personnelles».