/regional/troisrivieres/mauricie

Actrices pornos, «pole dancing», «wet t-shirt»: la tenue d'un «sex party» indigne

Émilie Vallée | TVA Nouvelles

Actrices pornos, «pole dancing», «pornshow» et concours de «wet t-shirt». C'est ce genre de soirée qui est prévue le 25 novembre au bar Le Temple au centre-ville de Trois-Rivières où 1000 personnes sont attendues.

«Nous allons aller rencontrer les tenanciers de bar pour tenter de leur expliquer les balises rattachées à leur permis, c'est à dire un permis de spectacle sans nudité. On va expliquer en quoi ça consiste pour éviter les débordements», explique le porte-parole de la police de Trois-Rivières, Luc Mongrain.

David Hener assistera à la fête. Vedette du web, Hener est connu pour ses événements osés où des femmes sont sélectionnées pour poursuivre la soirée avec lui dans une chambre d'hôtel, le tout photographié et publié sur les réseaux sociaux.

 

«Pour nous c'est questionnable. C'est choquant parce qu'on travaille depuis longtemps sur les comportements égalitaires entre les hommes et les femmes et, pour nous, c'est un événement qui s'éloigne de cet objectif-là», affirme la coordonnatrice de la Table de concertation du mouvement des femmes de la Mauricie, Joane Blais.

Pour les groupes qui défendent les droits des femmes, il faut aussi faire attention au consentement des participantes lors de ce type d'événement où l'alcool coule à flots.

«C'est un bar, il va y avoir de l'alcool et quand on est en état d'ébriété, est-ce que le consentement est éclairé?», se demande Joane Blais.

Un avis que partage la sexologue Genny Harvey.

«J'appelle à la prudence pour que les gens qui iront à cette soirée-là soient capables d'assumer ce qui s'est passé dans quelques années», dit-elle.

Les propriétaires du bar Le Temple n'ont pas voulu commenter. Pour l'instant le «sex party» tient toujours, mais sera surveillé de près par les autorités.

Dans la même catégorie