/news/law

Nouvelle étape vers le procès d'Alexandre Bissonnette

Kathleen Frenette

 - Agence QMI

Quebec

Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC

Le juge François Huot, désigné pour présider le procès d’Alexandre Bissonnette, a pris en délibéré la demande de la défense qui essaie de garder sous scellé certains passages de la déclaration des parents du présumé meurtrier.

Depuis les tristes événements survenus à la Grande Mosquée de Québec en janvier dernier, les médias essaient d’obtenir les déclarations des témoins qui ont assisté, ce soir-là, au drame qui a coûté la vie à six hommes de la communauté musulmane.

Si la presque totalité des déclarations a été rendue accessible, il reste toujours trois passages qui ne l’ont pas été et le juge Huot devra décider, à la suite des arguments qui lui ont été soumis par les parties lors d’un huis clos, si ces passages pourront être rendus publics ou non.

Rappelons que le procès d’Alexandre Bissonnette doit se dérouler à compter du 26 mars 2018 et qu’il pourrait s’échelonner sur deux mois.

L’homme de 27 ans est accusé du meurtre de six personnes de la communauté musulmane, de tentative de meurtre à l’égard de cinq autres personnes et de tentative de meurtre avec une arme à autorisation restreinte à l’égard de 35 personnes.

Dans la même catégorie