/regional/montreal/montreal

La STM lance un projet pilote pour les skis dans le métro

TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

Les adeptes de ski ou de planche à neige pourront transporter leur matériel sportif dans le métro et dans les autobus aux heures de pointe cet hiver sans craindre de recevoir une amende salée.

Le projet pilote a été approuvé le 8 novembre par le conseil d’administration de la Société de transport de Montréal (STM).

Jusqu'alors, il était «interdit à toute personne [...] de transporter un toboggan, une traine, un traîneau, un ou des skis, une planche à neige ou tout autre équipement similaire» durant les heures de pointe dans le métro et les autobus de la STM, ce qui sera toutefois permis cet hiver.

«Demande de la clientèle»

La conseillère aux affaires publiques à la STM, Isabelle Tremblay, a indiqué que ce projet pilote est «le fruit d’une demande de la clientèle», qui aurait montré de l’intérêt pour celui-ci «au fil des ans», entre autres par le biais de plaintes et de commentaires à la STM.

L’hiver dernier, un Montréalais avait écopé d’une amende de 102 $ avec les frais pour avoir emprunté le métro avec ses skis à la main un lundi soir, ce qui avait consterné de nombreux internautes adeptes de sports d’hiver.

Les adeptes de ski devront toutefois éviter tout comportement nuisant à la sécurité des autres usagers du métro, sous peine d’être sanctionné, prévient Mme Tremblay. Par exemple, l’usager devra «garder les skis près de soi pour éviter qu’ils tombent» et s’assurer de ne pas «entraver l’ouverture des portes» avec ceux-ci, qui devront d’ailleurs demeurer attachés.

La STM devra décider au printemps si elle modifie son règlement, prolonge le projet pilote à l’hiver suivant ou encore met fin à celui-ci.

Ce projet pilote ne s’applique pas aux vélos, qui demeurent interdits aux heures de pointe «pour l’instant», a précisé Mme Tremblay.

«Une bonne nouvelle»

Le Montréalais Christian Salette, qui est adepte de skis, estime que cette initiative rendra la vie des adeptes de sports d’hiver plus facile.

«Je vais pouvoir aller faire du ski quand je veux. Je n’aurai plus à attende qu’il soit passé sept heures [du soir] pour y aller», s’est-il réjoui.

Nombre de contraventions remises à des usagers ayant transporté des skis, une planche à neige ou un traîneau dans le métro aux heures de pointe

2017 : 1

2016 : 1

2015 : 5

2014 : 0

*Les heures de pointe sont de 6 h à 10 h et de 15 h à 19 h. Ces restrictions ne s’appliquent pas le samedi, le dimanche et les jours fériés.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.