/news/politics

Réfugiés haïtiens : «Un nombre imprévisible», selon Goodale

Agence QMI

Face à une possible nouvelle vague de réfugiés haïtiens en provenance des États-Unis, le gouvernement Trudeau est incapable à l’heure actuelle de chiffrer combien de migrants pourraient se précipiter vers la frontière canadienne.

«C’est un nombre imprévisible pour le moment», a affirmé Ralph Goodale à son arrivée à la rencontre du cabinet. Le ministre a toutefois ajouté que le gouvernement se préparait pour «tous les scénarios possibles».

Le département américain de la Sécurité intérieure a annoncé lundi que les permis de résidence temporaire de 58 000 Haïtiens établis aux États-Unis ne seraient pas renouvelés au-delà de juillet 2019. Il s’agit de citoyens haïtiens qui avaient trouvé refuge aux États-Unis après le puissant séisme qui a ravagé leur pays en 2010.

Puisque des milliers de migrants ont déjà traversé la frontière en 2017, le ministre de la Sécurité publique a assuré que les services frontaliers, Immigration Canada et la Gendarmerie royale du Canada seraient tous prêts à faire face à un nouvel afflux de migrants. Au Québec seulement, plus de 10 000 demandeurs d’asile ont dû être pris en charge par les autorités l’été dernier.

«Il faudra s’assurer de faire deux choses : faire respecter les lois canadiennes, mais aussi respecter nos obligations internationales», a déclaré M. Goodale.

Dans la même catégorie