/news/society

IKEA relance un important rappel de commodes en raison d'un autre décès d'enfant

Des millions de meubles IKEA qui font l’objet d’un important rappel en raison d'un risque de basculement n’ont toujours pas été retournés, a fait savoir le géant suédois.

Les autorités américaines et canadiennes ont relancé mardi le rappel mis initialement en place en juin 2016 après l’annonce récente du huitième décès d’un enfant.

Voyez la liste des modèles rappelés sur ce lien. 

En mai dernier, le petit Jozef Dubek, 2 ans, a perdu la vie après avoir été écrasé par une commode du fabricant de meubles.

Mardi, une mise à jour du rappel a été publiée. Ainsi, environ 4,5 millions de commodes de marque IKEA ont été vendues au Canada et environ 17,3 millions aux États-Unis.

«L'incident le plus récent nous a indiqué qu'il y a encore du travail à faire pour diffuser le message», a fait savoir dans un communiqué l’entreprise, a rapporté le «Washington Post».

Selon le quotidien américain, seulement un million des meubles faisant l’objet d’un rappel ont été corrigés ou remboursés.

Concrètement, les personnes ayant acheté l’une ou l’autre des commodes sont invitées à commander la trousse gratuite permettant de sécuriser ces meubles en les fixant au mur ou à communiquer avec IKEA afin d’obtenir un remboursement.

«Les commodes rappelées peuvent se renverser si elles ne sont pas fixées au mur, ce qui présente un risque de coincement qui peut entraîner de graves blessures chez l'enfant, voire le décès de ce dernier», peut-on lire dans la mise à jour du rappel.

Si, aux États-Unis, il y a eu huit décès pour 299 rapports d’incidents, au Canada, il y a eu huit rapports d’incidents où une commode IKEA s’est renversée et six blessures en date du 17 novembre dernier.

Les commodes de marque IKEA sont vendues au Canada depuis 1993.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.