/regional/montreal/montreal

Evenko suspend la vente de billets pour l'édition 2018 de la Formule E

Evenko a finalement suspendu la vente de billets pour l’édition 2018 de la course de Formule E.

Les billets pour assister à l’événement étaient en vente depuis le mois de juillet dernier, selon un communiqué émis par la compagnie.

Alors qu’on apprenait, mercredi, que la mairesse de Montréal Valérie Plante pourrait décider de l’endroit où se tiendrait l’événement  l’été prochain, TVA Nouvelles avait constaté jeudi matin que les places proposées par evenko, sur son site web, se trouvaient d’emblée sur le même circuit que cette année.

Le quadrilatère défini par le promoteur était en effet délimité par les rues Berri, Viger, René-Lévesque et Papineau. Il s’agissait là du même secteur qui avait suscité de nombreuses critiques, l’été dernier, tant de la part des commerçants que des résidents du quartier.

«Il s’agit d’une stratégie de commercialisation habituelle dans l’industrie que de promouvoir un événement à venir à la fin de la présentation du dit­événement, peut-on lire dans la déclaration d’evenko. Au moment de mettre les billets en vente, les dates et le lieu du Montréal ePrix n’étaient pas remis en question. Peu importe où se tiendra la course, les billets seront honorés.»

À LIRE ÉGALEMENT:

Valérie Plante pourra choisir le lieu de la prochaine course de Formule E

La nouvelle administration veut «faire toute la lumière» sur la Formule E

Des centaines de commentaires négatifs liés à la Formule E

650 000$ pour la présence policière pendant la Formule E

Hier, le patron de Montréal, c’est électrique (MCE) indiquait que le choix de Valérie Plante concernant le lieu de la course serait respecté. «La mairesse, c’est elle qui doit décider quoi faire avec la course et à quel endroit», avait déclaré Sylvain Vincent.

Une information que confirme également evenko. «La localisation du circuit et le dessin du parcours étaient sous la responsabilité de la ville de Montréal, en consultation avec la Formula E Organization (FEO), indique-t-on dans le communiqué. La Ville était aussi en charge des décisions liées aux travaux de pavage et aux enjeux de circulation.»

Pendant la campagne électorale, Mme Plante avait martelé que la Formule E ne se tiendrait plus en ville sous son règne et que les prochaines éditions auraient plutôt lieu sur l’île Notre-Dame.

Le point sur le nombre de billets vendu

Evenko a également profité de l’occasion pour se prononcer sur la controverse entourant la décision de ne pas divulguer le nombre de billets vendus après l’événement.

«La pratique courante dans l’industrie du divertissement est telle que les entreprises ou promoteurs ne divulguent pas des données précises en matière de vente de billets et ce, pour des raisons de stratégie de mise en marché, ajoute la compagnie dans son communiqué. Les chiffres rendus publics font toujours référence à l’assistance. C’est pourquoi evenko a recommandé de ne pas divulguer le nombre de billets vendus pour cette première édition. Toutefois, la décision finale de divulguer ou non ces chiffres n’appartenait pas à evenko.»

Pendant plusieurs semaines après la course, le maire de Montréal Denis Coderre refusait de dévoiler le nombre de billets vendus. Cette information a finalement été rendue publique quelques jours avant l’élection du 5 novembre.

TVA Nouvelles avait également appris que des 25 000 billets «vendus» dans le cadre de la Formule E, environ 5 000 ont été achetés en billetterie.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.