/regional/saguenay

150 000$ pour une proche de l'ex-maire Tremblay qui a quitté son poste

Une proche de l'ancien maire de Saguenay Jean Tremblay a accepté de quitter les fonctions qu'elle occupait à la Ville en échange d'une indemnité de plus de 150 000 $ représentant 21 mois de salaire.

Le départ de Francyne Gobeil avait été annoncé la semaine dernière, mais la Ville n'a rendu publics les détails entourant l'entente intervenue entre les parties que lundi.

Mme Gobeil était une fidèle collaboratrice de Jean Tremblay depuis 2002. Elle avait été embauchée en octobre 2014 à titre de responsable du programme de dons et de subventions de la municipalité. En vertu de son contrat de travail s'échelonnant sur sept ans, Mme Gobeil avait droit à un salaire annuel de 83 500 $.

À l'époque, le maire Jean Tremblay avait créé un poste pour son amie et ex-chef de cabinet, mais celui-ci s'en défendait. «Quand vous dites des nominations partisanes, ça fait "gamique" et ce n'est pas mon style».

Son embauche a été vivement critiquée, notamment par l'opposition, qui avait même tenté de faire renverser la vapeur. «Nous avons l'occasion de démontrer à nos électeurs que l'on voit à ce que la gestion de la ville soit transparente et bien faite», mentionnait la chef de l'Équipe du renouveau démocratique (ERD) Josée Néron, alors conseillère municipale.

Francyne Gobeil avait le mandat de gérer les 40 millions $ qu'accorde annuellement Saguenay à près de 250 organismes du territoire.

Dans la même catégorie