/news/law

L'enquête préliminaire s'ouvre pour l'homme qui aurait assassiné un pédophile

Kathleen Frenette

 - Agence QMI

Aurélie Girard

L’enquête préliminaire d’un tout jeune homme s’est ouverte, lundi, pour le meurtre prémédité d’un pédophile de 73 ans ayant été incarcéré à deux reprises pour des crimes graves de nature sexuelle sur des mineurs.

Yan Dugas, un jeune homme frêle de 19 ans, a été amené menotté, lundi matin, dans la boîte des accusés au palais de justice de Québec où, pendant cinq jours, il assistera à son enquête préliminaire, visée par une ordonnance de non-publication faite à la demande des avocats de la défense, Me Didier Samson et Me Myralie Roussin.

À ses côtés, un agent correctionnel qui fait quatre fois sa carrure était présent pour s’assurer que tout allait bien se dérouler, mais le jeune homme est demeuré calme, présentant à la cour un visage neutre.

À la suite de l’enquête préliminaire, la juge Marie-Claude Gilbert aura à déterminer si le jeune homme sera renvoyé à procès et, si oui, sur quel chef d’accusation précisément.

Rappelons que le jeune Dugas avait été arrêté en novembre 2016, un mois après que Mathias Breton, un homme de 73 ans qui demeurait sur la 2e rue dans l'arrondissement de Cité-Limoilou, à Québec, eut été retrouvé grièvement blessé dans sa résidence.

Inconscient à l’arrivée des secours, l’homme qui n’avait pas de famille et vivait seul depuis 25 ans au même endroit est décédé à l’hôpital en raison de blessures causées par une arme blanche.

En 1990, Mathias Breton avait écopé d’une peine de six ans d’incarcération pour contacts sexuels sur une personne de moins de seize ans.

Il avait également séjourné dans un centre de détention cinq ans plus tôt après avoir plaidé coupable à deux accusations d’agression sexuelle sur un plaignant mineur.