/news/society

Le vaccin annuel de la grippe pourrait être moins efficace

Le vaccin annuel contre la grippe pourrait avoir une efficacité limitée cette année, laissant présager une difficile saison qui pourrait se traduire par de nombreuses hospitalisations et décès.

En Australie, la saison de la grippe a été particulièrement éprouvante, en raison de la prédominance des souches A(H3N2) et B du virus de l'influenza. Dans un rapport faisant le bilan de la saison, le ministère de la Santé australien a indiqué que les laboratoires ont découvert deux fois et demie plus de souches de grippe qu'au cours de la précédente saison.

En conséquence, les hôpitaux ont rapporté une hausse du nombre de décès liés à des complications en raison de la grippe, particulièrement chez les aînés. Le taux de décès est toutefois similaire aux dernières années, une fois comparé au nombre de cas de la maladie.

L'efficacité du vaccin contre la grippe a aussi été considérée comme «faible» par les autorités. «Il a protégé seulement 10 % des gens, ce qui est pire que le taux habituel de protection, qui est de 40 à 50 % lors des bonnes années», a mentionné le docteur Neil Rau, un épidémiologiste ontarien, à CTV News.

Pourtant, le vaccin contenait une souche de la grippe A(H3N2) et une autre de la souche B/Phuket, ainsi qu'une souche de la grippe A(H1N1).

Le vaccin offert au Canada cet automne en vue de la saison de la grippe contient les mêmes souches du virus. Advenant que les souches d'influenza qui ont frappé l'Australie soient les mêmes qui arrivent au pays, il est donc probable que le vaccin aura, ici aussi, un effet limité.

Ces dernières années, l'efficacité du vaccin s'est trouvée diminuée en présence d'un virus de type A(H3N2). Au Québec, pour la saison 2016-2017, son efficacité avait été de 37 % pour l'influenza de souche A(H3N2) et de 73 % contre la grippe de souche B, selon un rapport du ministère de la Santé.

Selon le dernier bulletin grippal de Santé Canada couvrant la période du 19 au 25 novembre, le virus a commencé à se répandre au pays, particulièrement dans le sud de l'Alberta et de l'Ontario, avec une prédominance de la souche A(H3N2).

Bon an, mal an, quelque 3500 personnes décèdent par année de complications liées à la grippe au Canada, selon le ministère de la Santé fédéral.

Dans la même catégorie