/news/society

Un encan pour réaliser les rêves des jeunes malades

Catherine Montambeault | Agence QMI

Pour permettre à de jeunes enfants frappés par la maladie de réaliser un souhait qui leur est si précieux, la Fondation Rêves d’enfants tient pour la deuxième année un encan de Noël sur son site web.

Parmi les 45 mises offertes se trouvent un match du Canadien en compagnie de l’arbitre de la LNH Justin Saint-Pierre, une balade en Lamborghini avec l’homme d’affaires François Lambert sans oublier une rencontre avec Alex Nevsky après un spectacle de La Voix junior ou vivre une expérience VIP sur le plateau de l’émission Tout le monde en parle.

«En participant, les gens peuvent permettre à l’un de leurs proches de réaliser un petit rêve en rencontrant une célébrité qu’il aime, mais en même temps, ils font la différence dans la vie d’enfants malades», souligne Juli Meilleur, directrice générale de la section québécoise de la Fondation.

Ces lots sont offerts avec des mises initiales allant de 25$ à 600$.

Les sommes amassées serviront à concrétiser les rêves des enfants gravement malades.

«Ce sont toutes des expériences uniques, qu’on ne peut pas acheter ailleurs», indique Mme Meilleur.

Épée de Damoclès

Depuis sa création, en 1984, la Fondation Rêves d’enfants a réalisé le rêve de près de 25 000 enfants à travers le Canada, dont 8000 seulement au Québec.

Parmi eux se trouve Charles-Antoine Labrosse, qui a passé une semaine à Walt Disney World avec sa famille l’an dernier.

Âgé de 8 ans, le garçon de Sainte-Sophie souffre d’une hypoplasie du cœur droit, ce qui signifie que seule la moitié de son organe fonctionne. Depuis sa naissance, Charles-Antoine a subi cinq chirurgies cardiaques.

«Il y a toujours une épée de Damoclès au-dessus de notre tête, dit son père, Sébastien Labrosse. On ne sait jamais si notre garçon va se rendre à son prochain anniversaire.»

Voyage mémorable

En octobre 2016, Charles-Antoine a réalisé son rêve de rencontrer les personnages de Walt Disney en Floride, et plus particulièrement Pluto, le chien de Mickey Mouse.

«Cette semaine-là, disons que ça a rempli le réservoir de gaz de Charles-Antoine, illustre M. Labrosse. Il est revenu fatigué, mais en même temps, avec une énergie nouvelle parce qu’il avait plein de beaux souvenirs.»

«Ça va rester gravé pour toujours dans le cœur de toute la famille», conclut-il.

L’encan se termine jeudi prochain. Tous les détails sont sur le site revesdenfants.ca/lespetitestrouvailles.