/regional/montreal/laval

20 M$ récupérés

Laval: Marc Demers remet l'argent volé aux citoyens

Yves Poirier | TVA Nouvelles

La Ville de Laval a récupéré 20 M$ auprès d’entreprises collusionnaires qui ont floué les contribuables pendant de nombreuses années, sous le règne de l’ex-maire condamné à la prison, Gilles Vaillancourt, confirment des sources à TVA Nouvelles.

Par ailleurs, le maire Marc Demers, rencontré jeudi au terme de l’assemblée de la Communauté métropolitaine de Montréal, a expliqué que 8,6 M$ d’argent volé récupéré seront consacrés à atténuer les impacts des coûts du déneigement. Autrefois, à Laval, la moitié des contribuables payaient une taxe spéciale de 200 dollars par année pour le ramassage de la neige. Face à cette iniquité, l’administration Demers a aboli cette taxe et les coûts ont été répartis à l’ensemble des contribuables.

L’abolition de cette taxe a toutefois créé un manque à gagner dans les coffres de la Ville. L’administration Demers compte donc se servir de 8,6 M$ d’argent volé aux contribuables pour combler ce manque à gagner et ainsi atténuer les coûts du ramassage de la neige.

Fonds «Place du Souvenir»

Soulignons que les 20 M$ récupérés auprès d’entreprises collusionnaires s’ajoutent aux 10 M$ obtenus en vertu d’une entente conclue avec l’ex-maire Gilles Vaillancourt. En juin dernier, Marc Demers annonçait la création d’un fonds pour les jeunes.

Le fonds «Place du Souvenir» créé avec cet argent dispose d’un capital total de 10 M$ et est administré par le comité de retraite des employés municipaux. Ce sont les intérêts de 600 000 $ par an qui sont redonnés annuellement à la jeunesse défavorisée.

Dans la même catégorie