/regional/montreal/laurentides

Il abandonne son chien pour avoir détruit son sofa

Stéphane Sinclair | Agence QMI

Courtoisie

Un citoyen des Laurentides qui a abandonné son chien en l’attachant à un poteau parce qu’il avait brisé son sofa a reçu une amende de 500 $ et s’expose à se faire confisquer son autre chien par la SPCA.

Kevin Demers-Kennedy a admis hier avoir attaché son chien Max, âgé de 10 mois, à un poteau avec une affiche où il était écrit « À donner, chu un cave lol. »

Lorsqu’il est revenu de son travail lundi, il a trouvé de la bourrure de sofa partout dans sa maison de Brownsburg-Chatham dans les Laurentides.

« J’ai pété une crise de nerfs et j’ai décidé de m’en débarrasser. Je regrette ce que j’ai fait, j’aurais dû l’offrir à quelqu’un d’autre », explique-t-il.

Max n’est pas demeuré bien longtemps attaché à un poteau sur le bord du boulevard Saint-Joseph alors que la température avoisinait les -8 à -10 °C.

Par chance, Tania Lauren, qui passait par là, est venue en aide au chien en appelant la Patrouille canine. La technicienne en soins animaliers a pris en charge le chien en attendant l’arrivée d’Alexandre Roy de la Patrouille canine.

Selon ce dernier, il n’est pas resté trop longtemps dehors.

« On a vu qu’il n’avait pas fait ses besoins. Il était très nerveux. C’était un chien d’intérieur, c’est certain », dit-il.

Amende

Alexandre Roy s’est rendu au domicile de Kevin Demers-Kennedy hier afin de lui remettre une amende de 500 $. La Sûreté du Québec a dû intervenir, car la conjointe de l’homme refusait d’ouvrir la porte.

Après de longues minutes d’attente et après que la police eut activé ses gyrophares et la sirène, il a fini par laisser entrer le policier et l’inspecteur de la Ville.

« En plus de l’amende, il pourrait se faire confisquer son autre chien par la SPCA en raison de ses agissements avec son plus jeune chien », explique Alexandre Roy.

En plus d’avoir abîmé son sofa, M. Demers-Kennedy, explique que Max a fait beaucoup de dommages à sa maison.

« Il détruit tout dans la maison. Il mangeait les plinthes et grugeait même un poteau de soutien de la charpente de la maison », explique Kevin Demers-Kennedy.

Réseaux sociaux

L’histoire a soulevé un tollé sur les réseaux sociaux. M. Demers-Kennedy s’est vanté de son geste à son travail. Il a ainsi pu être localisé rapidement par l’inspecteur de la Patrouille canine.

Le chien a été remis au centre « Rescue » à Ottawa, où il est en attente d’une famille d’accueil.

Dans la même catégorie