/news/world

Est séparatiste

Ukraine : trois soldats tués dans un nouveau regain des tensions avec la Russie

Agence France-Presse

La tension est montée d'un cran lundi entre Kiev et Moscou après la décision de la Russie de retirer ses militaires d'un centre conjoint chargé de veiller à la mise en œuvre de fragiles trêves dans l'Est séparatiste de l'Ukraine.

Ces nouvelles tensions ont été accompagnées d'un regain de violences sur le terrain puisque Kiev a fait état de trois de ses soldats tués dans la zone en proie à un conflit depuis plus de trois ans et dit craindre une nouvelle offensive des rebelles.

«Les officiers russes faisant partie (de ce centre de coordination conjoint) quitteront le territoire de l'Ukraine le 19 décembre», a indiqué lundi dans un communiqué le ministère russe des Affaires étrangères. «La partie ukrainienne va devoir en assumer pleinement les possibles conséquences», a-t-on ajouté.

Le ministère ukrainien des Affaires étrangères s'est aussitôt déclaré «indigné par cette décision unilatérale».

«Nous considérons cette mesure comme une nouvelle provocation qui sape considérablement les accords» de paix de Minsk, a-t-il dénoncé dans un communiqué. Les militaires ukrainiens vont «continuer leurs activités» au sein de ce centre basé près de la ligne du front dans le territoire contrôle par Kiev, selon la même source.

Le ministère ukrainien de la Défense a renchéri en mettant en garde contre une possible «attaque» séparatiste mardi contre les positions ukrainiennes alors que dimanche soir, selon Kiev, trois soldats ukrainiens ont été tués par des tirs de mortiers, à une cinquantaine de kilomètres au nord-est de la «capitale» séparatiste de Donetsk.

Moscou a justifié ce retrait par des «entraves» posées par Kiev au travail des militaires russes au sein du Centre de coordination et plus particulièrement par le futur changement des règles d'entrée des Russes en Ukraine, une mesure «inacceptable pour les militaires russes», selon Moscou.

À partir du 1er janvier, les Russes devraient préalablement soumettre leurs données personnelles, notamment leur profession et lieu de travail, aux autorités ukrainiennes, selon une décision du Conseil ukrainien de la sécurité nationale et de la défense.

L'Ukraine est en proie depuis avril 2014 à un conflit opposant les forces gouvernementales à des séparatistes prorusses, qui a fait plus de 10 000 morts. Kiev et les Occidentaux, accusent la Russie de soutenir militairement les rebelles, ce que Moscou dément.

Les trêves successives ont permis de réduire le niveau des violences, sans toutefois mettre un terme complètement à l'effusion de sang dans cette région située aux portes de l'Union européenne.

Dans la même catégorie