/news/currentevents

Décès d’un milliardaire à Toronto: une autre enquête par la famille?

ARCHIVES/AGENCE QMI

Les proches du milliardaire canadien Barry Sherman et son épouse Honey, dont les corps ont été découverts la semaine dernière dans leur résidence de Toronto, veulent une enquête indépendante de celle de la police, selon le «Globe and Mail».

Près d’une semaine après la disparition du fondateur de la pharmaceutique canadienne Apotex et de sa femme, des questions sont toujours sans réponses et le mystère plane encore.

Mercredi, les enquêteurs continuaient de travailler sur la scène.

Jusqu’ici, le corps policier considère leur mort suspecte, même si l’enquête a été confiée au service des homicides.

Les Sherman ont été retrouvés près de leur piscine intérieure, sans vie. Aucune trace d’effraction n’a été remarquée sur les lieux. C’est le courtier immobilier ayant obtenu le mandat de vendre la maison du couple qui a fait la macabre découverte vendredi matin dans le secteur huppé de North York, s’étant présenté à leur résidence parce qu’il n’arrivait pas à les contacter autrement.

Quelques heures après la découverte des corps, l’hypothèse d’un meurtre suivi d’un suicide avait été soulevée par plusieurs médias, mais la famille avait rapidement lancé un appel à la prudence, exhortant les médias à s'abstenir de faire des reportages supplémentaires jusqu'à ce que l'enquête soit complétée.

La famille avait également demandé à la police de Toronto de mener «une enquête criminelle approfondie, intensive et objective». Elle voudrait maintenant une autre enquête pour avoir ses propres réponses. Mercredi, la famille n’a pas voulu répondre aux questions du «Globe».

Les funérailles du couple se tiendront lieu jeudi et le premier ministre Justin Trudeau y assistera tout comme, la première ministre de l'Ontario Kathleen Wynne et le maire de Toronto John Tory.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.