/regional/montreal/montreal

Montréal retire les pitbulls de la liste des chiens interdits

La suspension du controversé règlement anti-pitbull est entrée officiellement en vigueur mercredi. Cette race de chiens ne fait plus partie de la liste des chiens interdits.

L’administration Plante a adopté une ordonnance, relative au règlement sur le contrôle des animaux, qui retire temporairement tous les articles qui visent spécifiquement les pitbulls.

La nouvelle administration prévoit une refonte complète du règlement qui devrait être livrée pendant la première moitié de l’année 2018.

 

«On va consulter des experts en comportement animalier, des vétérinaires, les citoyens et les propriétaires de chien. On veut faire une consultation large», a expliqué Craig Sauvé, conseiller associé aux services aux citoyens, à la réunion du comité exécutif.

Le chef de l'opposition Lionel Perez a réagi à l'annonce par voie de communiqué et s'est dit «extrêmement déçu de voir l'administration Plante-Dorais plier devant les groupes de pression en autorisant les chiens de type pitbull sur le territoire de la ville». Ce dernier croit que l'administration de Valérie Plante «met la sécurité des Montréalais à risque» en modifiant le règlement et soutient que les pitbulls sont responsables de près de 40 % des morsures.

Les propriétaires de pitbulls qui avaient en main un permis spécial de garde «n’auront pas à respecter de conditions particulières de garde de leur animal» indique l’ordonnance. Les pitbulls ne devront plus, par exemple, porter une muselière lors d'une balade à l'extérieur.

Les dispositions du règlement visant les chiens dangereux sont toutefois maintenues.

L'administration de Denis Coderre avait adopté un règlement sur le contrôle des animaux à l'automne 2016 qui interdisait la possession d'un nouveau chien de type pitbull et qui encadrait les propriétaires qui en possédaient déjà un.