/news/culture

Les sept films québécois les plus populaires de 2017

Maxime Demers | Agence QMI 

Revitalisé par les succès des comédies estivales «De père en flic 2» et «Bon Cop, Bad Cop 2», mais aussi du drame sportif «Junior Majeur» cet automne, le cinéma québécois a connu un regain de popularité en 2017 qui devrait lui permettre d’enregistrer sa meilleure année aux guichets depuis longtemps. Voici les sept succès québécois de l’année au box-office.

«Les rois mongols»

594 704 $

Réalisé avec tact par Luc Picard, ce beau film émouvant sur l’enfance et la perte d’innocence s’est assez bien tiré d’affaire au box-office, même s’il aurait certainement mérité d’attirer plus de spectateurs dans les salles. «Les rois mongols» entreprend maintenant sa carrière internationale, en commençant par une sélection au prestigieux Festival de Berlin qui aura lieu en février prochain.

Le film est aussi offert en DVD et vidéo sur demande depuis mardi.

«C'est le coeur qui meurt en dernier»

829 211 $

Sorti au début de l’année (en avril), ce film d’Alexis Durand-Brault qui marquait le retour de Denise Filiatrault au grand écran a aussi plutôt bien fait au box-office, récoltant 829 211 $. Le long métrage est adapté du roman du même titre de Robert Lalonde.

Maintenant offert en DVD et en vidéo sur demande.

«Pieds nus dans l'aube»

836 589 $

Parmi les nombreux films québécois qui ont pris l’affiche cet automne, «Pieds nus dans l’aube» est celui qui a le mieux marché après «Junior Majeur». S’il n’a pas réussi à atteindre le million de dollars au box-office, ce film de Francis Leclerc qui relate un chapitre de l’enfance de Félix Leclerc a tout de même réussi à aller chercher des recettes respectables de 836 589 $ aux guichets.

En fin de parcours au cinéma, le film est encore présenté au Clap à Québec.

«Ballerina»

1 652 338 $

Après avoir attiré plus de 1,8 million de spectateurs dans les salles en France, ce film d’animation franco-québécois a connu aussi un beau succès au Québec, récoltant plus de 1,6 M$ au box-office de la province. Coproduit par la boîte québécoise Caramel Films, «Ballerina» a été conçu en grande partie dans un studio d’animation de Montréal.

Offert en DVD et en vidéo sur demande.

«Junior Majeur»

1 654 945 $

Les suites de films québécois ont bien marché cette année au box-office. Sorti le mois dernier, le drame sportif «Junior Majeur» qui ramène à l’écran les jeunes héros du film «Pee-Wee 3D» (sorti en 2012) cumule à ce jour des recettes de plus de 1,6 M$ aux guichets.

Toujours à l’affiche dans les salles du Québec.

«Bon Cop, Bad Cop 2»

6 265 721 $

Comme pour «De père en flic 2», le public attendait depuis longtemps cette suite de l’un des plus gros succès de l’histoire du cinéma québécois. L’acteur et scénariste Patrick Huard a mis des années à peaufiner le scénario de «Bon Cop, Bad Cop 2» et son film a bien répondu aux attentes, récoltant de bonnes critiques et attirant les foules dans les salles.

Maintenant offert en DVD et en vidéo sur demande.

«De père en flic 2»

6 953 814 $

Un film québécois qui récolte plus de 6,5 M$ au box-office, on n’avait pas vu cela depuis... le premier «De père en flic», à l’été 2009! Huit ans après la sortie du premier film (qui avait amassé à l’époque plus de 10,5 M$ au box-office), le tandem formé par Louis-José Houde et Michel Côté a donc encore fait mouche auprès du public et cette suite de «De père en flic» a été le titre le plus populaire de l’été dans les salles du Québec, toutes nationalités confondues.

Le film est maintenant offert en DVD et en vidéo sur demande.

Si elle connaît le succès espéré, la comédie «Le trip à trois», qui a pris l’affiche mercredi sur 69 écrans à travers la province, devrait chambouler ce classement d’ici la fin de l’année.

Dans la même catégorie