/news/law

Plusieurs procès importants vont retenir l’attention en 2018

TVA Nouvelles

L'actualité judiciaire a été chargée en 2017 au Québec et l’année qui commence risque de l'être également.

Dès lundi, Tony Accurso subira un autre procès, cette fois concernant des crimes présumément commis dans la couronne nord de Montréal.

Tony Accurso a été arrêté en avril 2012 par l'UPAC en lien avec une enquête à Mascouche. Plus de cinq ans plus tard, son procès doit s'ouvrir lundi à Joliette avec la sélection du jury.

Il est entre autres accusé de corruption et d'abus de confiance.

L'ex-entrepreneur en construction doit aussi subir un deuxième procès à Laval pour les mêmes accusations. Le premier procès dans cette cause a avorté l'automne dernier.

Alexandre Bissonnette

En mars, à Québec, le procès d'Alexandre Bissonnette doit s'ouvrir, certainement l'un des plus attendus de l'année. L’homme est accusé des meurtres de six personnes en lien avec la tuerie à la mosquée de Québec en janvier 2017.

Nathalie Normandeau

Toujours à Québec, le procès de l'ex-ministre Nathalie Normandeau est prévu pour avril. Accusée de complot, corruption et abus de confiance, elle a présenté deux requêtes en arrêt des procédures.

Ugo Fredette

À Saint-Jérôme, Ugo Fredette est accusé des meurtres de son ex-conjointe Véronique Barbe et d'Yvon Lacasse. Il devrait subir son enquête préliminaire cette année.

Il est à l'origine de la plus importante alerte Amber au Québec. En cavale pendant 24 heures avec un enfant, il avait finalement été arrêté en Ontario.

Jonathan Bettez

À Trois-Rivières, Jonathan Bettez pourrait subir son procès en 2018. Accusé de possession et de distribution de pornographie juvénile, il a été cité à procès sur tous les chefs d'accusation qui pèsent contre lui.

Guy Turcotte

Guy Turcotte sera de retour dans l'actualité judiciaire en 2018: il veut voir le nombre d'années avant d'être admissible à une libération conditionnelle diminuer dans son cas. Il a été condamné à une peine de prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant une période de 17 ans pour le meurtre de ses deux enfants. Ses avocats vont s'adresser à la Cour d'appel.

Dans la même catégorie