/finance/homepage

Faillite

Fermeture des premiers magasins Sears

Pierre Couture | Agence QMI

Craig Robertson/Toronto Sun/QMI Agency

C’est la fin pour de nombreux magasins Sears au Québec. Lundi, les magasins Sears de Brossard, Rosemère, Repentigny et Granby ont cessé leurs activités.

Selon la direction de Sears Canada, la liquidation des marchandises des magasins toujours ouverts tire à sa fin.

Lundi, une trentaine de magasins Sears partout au pays ont définitivement mis la clé dans la porte.

Dimanche prochain (14 janvier), une trentaine d’autres succursales feront de même, dont une dizaine de magasins à Québec, à Montréal et à Trois-Rivières.

Sears Canada, qui a commencé sa vente de liquidation en octobre dernier, prévoit que tous ses magasins seront fermés à la mi-janvier.

Aucun repreneur

Le détaillant présent au pays depuis 65 ans n’a jamais été capable de trouver un acheteur.

Depuis 2012, Sears Canada a enregistré des pertes d’exploitation combinées de 10,5 milliards $.

Au dernier trimestre terminé le 29 avril 2017, Sears Canada a déclaré une perte nette de 144 millions $ sur des revenus de 505,5 millions $ (-15%).

Avant de se placer à l’abri de ses créanciers le 22 juin dernier, Sears employait plus de 16 000 personnes d’un océan à l’autre dans 135 magasins de grande surface.

Durant sa liquidation, Sears Canada s’est aussi départie de sa filiale Corbeil Électroménagers qui a été vendue au groupe Distinctives Appliances de Laval.

Corbeil Électroménagers comptait 32 magasins au pays, dont 26 au Québec.

Sears détenait 16 magasins corporatifs au sein de Corbeil Électroménagers.

L’acquéreur de Corbeil Électroménagers, Am-Cam Électroménagers (qui appartient à Distinctives Appliances), a signifié son intention de soutenir la croissance de la bannière Corbeil Électroménagers, notamment par son réseau de franchisés.

Dans la même catégorie