/regional/montreal/montreal

L'opposition veut créer un bureau indépendant du budget à Montréal

L’opposition souhaite créer un bureau indépendant du budget pour assurer une plus grande transparence des finances à l’hôtel de ville de Montréal, alors que le budget pour l’année 2018 sera présenté mercredi.

«Ce qu'on vise, c'est d'arrêter la guerre des chiffres entre les anciennes et nouvelles administrations et d'élever le débat sur les enjeux de fonds», a expliqué lundi le chef par intérim de l'ancien parti de Denis Coderre, Lionel Perez.

«Quand il y a cette guerre de chiffres, ça mine la confiance des institutions», a-t-il ajouté.

Le Bureau indépendant du budget (BIB), qui serait semblable au Bureau du directeur parlementaire du budget à Ottawa, aurait entre autres pour mission de produire une analyse de la situation budgétaire de la Ville de Montréal. Des élus ou des instances décisionnelles pourraient aussi obtenir des analyses indépendantes de l’impact budgétaire des motions, des règlements ou des amendements qu’ils souhaitent proposer.

«On est dans une ère de "fake news" et on pense qu’une institution comme cela peut amener des faits réels sur lesquels tout le monde peut se fier», a indiqué de son côté Alan DeSousa, porte-parole en matière de finances pour l’opposition.

La proposition «mènerait à l'embauche de dizaines de fonctionnaires pour analyser les programmes des partis politiques», a réagi Marc-André Viau, attaché de presse du cabinet de la mairesse Valérie Plante, qui croit que cette tâche ne revient pas à la fonction publique. La nouvelle administration a reconnu qu'il était important de briser le secret budgétaire en période électorale, mais propose plutôt que ce rôle soit occupé par la vérificatrice générale de la Ville de Montréal, une solution moins coûteuse.

L’opposition aimerait que le BIB soit constitué d’une trentaine de personnes non élues choisies par les membres du conseil municipal et d’agglomération et obtienne un financement d’environ 5 millions de dollars, soit 0,1 % du budget de la Ville. En comparaison, le Bureau du directeur parlementaire du budget compte environ 17 employés et son budget de fonctionnement pour l'année 2017-2018 est de 2,8 millions de dollars.

Plusieurs villes comme New York, San Diego, Pittsburgh et Chicago ont déjà des bureaux de ce genre.

Une motion pour la création de ce bureau sera déposée lors du conseil municipal du 22 janvier.

Réaction de l'administration Plante

L'administration Plante a réagi à la proposition de l'opposition officielle de créer un Bureau independant du budget.

«Nous sommes d’accord qu’il faut mettre fin au secret budgétaire lorsque nous entrons en période électorale. C’est d’ailleurs pour cette raison que la mairesse Valérie Plante s’y est déjà engagée. Nous privilégions plutôt la possibilité de voir la vérificatrice générale jouer un rôle dans ce processus à l'instar de ce que le gouvernement du Québec a mis récemment en place», a-t-on indiqué par voie de communiqué.

«Cette solution nous apparaît beaucoup moins coûteuse que celle privilégiée par Équipe Denis Coderre pour Montréal, qui coûterait 5 millions de dollars et serait assortie d’une équipe de 30 à 40 employés. Rappelons que le Bureau du directeur parlementaire du budget à Ottawa compte 17 employés à sa charge alors que le budget de la Ville de Montréal représente une fraction du budget du gouvernement fédéral.»

«L’administration Plante est par ailleurs en désaccord complet avec la proposition d’Équipe Coderre, qui mènerait à l’embauche de dizaines de fonctionnaires pour analyser les programmes des partis politiques. En effet, ce n’est pas à la fonction publique d’effectuer des tâches politiques.»

«Finalement, il nous apparaît incohérent qu’après avoir coupé pendant quatre ans dans l’expertise interne, Équipe Coderre veuille tout à coup réembaucher le même personnel.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.