/news/society

Les frais accessoires facturés autrement?

Catherine Montambeault | Le Journal de Montréal

galitskaya - stock.adobe.com

galitskaya - stock.adobe.com

Des cliniques médicales auraient augmenté les frais administratifs qu’elles facturent à leurs patients pour compenser l’abolition des frais accessoires, déplore un organisme communautaire.

Lorsque les frais accessoires ont été abolis en janvier 2017, la Clinique communautaire Pointe-Saint-Charles a lancé un registre de surveillance en ligne afin que les patients puissent dénoncer toute pratique de facturation qui irait à l’encontre du nouveau règlement.

Plaintes

Depuis, 90 plaintes ont été enregistrées. Plusieurs patients révèlent avoir dû payer plus cher pour que leurs médecins remplissent des formulaires ou pour obtenir une copie de leur dossier médical.

Bien que les frais accessoires semblent avoir disparu, l’organisme constate donc un «déplacement de la facturation».

«Il y a aussi plusieurs patients qui nous ont dit avoir dû débourser des montants exorbitants - allant jusqu’à 500 $ - pour des examens préventifs pour les yeux, alors qu’ils ne savaient même pas si c’était vraiment nécessaire», indique l’organisateur communautaire Stéphane Defoy.

De son côté, le ministre de la Santé Gaétan Barrette a indiqué que les frais administratifs ne sont pas de son ressort.

Il «invite toute la population qui fait potentiellement face à des frais illégaux à le signaler au Collège des médecins et à la Régie de l’assurance maladie du Québec».

Pour le registre de surveillance des frais accessoires, vous pouvez consulter le ccpsc.qc.ca/fr/registre.