/regional/montreal/montreal

Budget Plante : ses opposants fourbissent leurs armes

Yves Poirier | TVA Nouvelles

À la veille du vote sur le budget controversé de l’administration de Valérie Plante, les opposants fourbissent leurs armes et prévoient manifester mercredi matin, 8 h 30, devant l’hôtel de ville.

Rencontré mardi par TVA Nouvelles dans ses bureaux de l’arrondissement de LaSalle, l’homme d’affaires Peter Sergakis avait amorcé la production de nombreuses pancartes sur lesquelles on peut lire des slogans comme «Non à l’augmentation des taxes de la mairesse Plante». M. Sergakis a aussi repris quelques caricatures de Valérie Plante ainsi que son slogan de campagne électorale «Plus de bienvenue, moins de taxes».

Par ailleurs, questionné sur la hausse de taxes, M. Sergakis a dévoilé qu’il allait payer 450 000 $ de plus cette année.

«Nous sommes déjà surtaxés. Pourtant, Valérie Plante nous avait promis plusieurs choses, dont une meilleure gestion. Ce n’est pas en se promenant avec une mascotte (Le Bonhomme Carnaval) dans le Vieux-Montréal, en riant, qu’elle va régler les problèmes, a-t-il commenté. La Ville de Montréal tente de tout payer avec les revenus en provenant des taxes foncières. La Ville doit absolument trouver d’autres sources de revenus.»

Hausse du coût des contraventions

En ce qui a trait aux hausses envisagées du coût des contraventions aux automobilistes, Peter Sergakis est fortement déçu et croit que cette décision découragera les clients de venir souper ou magasiner en ville en voiture.

«Un constat d’infraction, c’est parce que c’est un comportement qu’on ne veut plus avoir», a commenté lundi soir le président du comité exécutif de la Ville de Montréal, Benoit Dorais, pour justifier la hausse du coût des contraventions, dont la teneur exacte n’a pas encore été dévoilée.

Dans la même catégorie