/news/currentevents

Elle veut faire de la mort de sa fille un exemple

TVA Nouvelles

Une femme qui a perdu sa fille unique dans un terrible accident de la route attribuable à la vitesse, l’automne dernier, se lance maintenant dans une croisade pour faire de la mort de sa fille un exemple pour les autres jeunes.

Le 9 octobre dernier, Jolianne Larivière, 17 ans, est morte avec deux autres personnes lorsque le véhicule à bord duquel elle était passagère a terminé sa course contre un rocher en bordure de la route 117 à La Conception, dans les Laurentides.

Dans les minutes précédant l’accident, l’adolescente a envoyé ce qui s’est avéré être son dernier message via l’application SnapChat : «Je sais il est pathétique. Mais on a [atteint] 240.»

Consciente que c’est la vitesse qui a emporté sa fille, Mélanie Yelle veut aujourd’hui participer à la production d’un court-métrage sur l’histoire de Jolianne pour sensibiliser les jeunes.

«Ça prend ça, chez les jeunes, il faut que ce soit visuel, qu’ils le voient. C’est là qu’ils font : OK, ça pourrait m’arriver. C’est pour ça que je veux faire de Jolianne un exemple, parce que c’est trop important», a expliqué la femme en entrevue à Jean-François Guérin lors de l’émission Le 9 heures, diffusée sur les ondes de LCN.

«C’était une super fille. Elle avait un potentiel immense et je pense que son rôle va continuer à travers le film. Elle va donner l’exemple aux jeunes et moi, en tant que mère, c’est ma responsabilité d’aller dans les écoles et de sensibiliser les jeunes», ajoute Mme Yelle qui entend se consacrer à cette mission «pour les deux ou trois prochaines années».

Pour y arriver, la mère de Jolianne a lancé une campagne de financement, dont une page GoFundMe où tous les fonds recueillis serviront à la production du documentaire par la boîte Synop6.

Dans la même catégorie