/news/society

Église PQL: ils cherchent à recruter des visages connus

Sportifs de haut niveau, vedettes de la scène et politiciens. L’apôtre Patrick Isaac a su attirer plusieurs personnalités connues au Centre Action dans les dernières années. Tandis que certaines ont dit avoir rapidement douté de la mission de Parole qui libère (PQL), d’autres affirment avoir en eux une totale confiance. N’empêche, PQL adorerait compter des personnalités publiques dans ses rangs afin d’attirer de nouveaux fidèles, selon nos sources.

À LIRE ÉGALEMEMENT

Ruinés par un gourou qui promet des miracles

Le représentant de Patrick Isaac nie la manipulation, mais reconnaît les offrandes

Ils lui ont volé 14 ans de sa vie

Georges Laraque

Ex-joueur du Canadien de Montréal

Laraque s’est rendu à trois offices de PQL après qu’un ami l’a invité. « Je n’ai vraiment pas aimé l’expérience », s’est contenté de répondre l’ex-hockeyeur, en ajoutant être passé à autre chose.

Éliane Gamache-Latourelle

Pharmacienne qui se prétendait millionnaire

La jeune femme se rend régulièrement aux offices de PQL, où elle prie et chante avec ferveur.

Eddy King

Humoriste

Le pasteur Steve Rasier a géré la carrière d’Eddy King jusqu’en 2014. « La façon dont il travaillait est imprégnée de leur manière de faire à l’église. Et c’est ce qui a causé notre rupture », raconte l’humoriste qui s’est rendu aux offices de PQL trois ou quatre fois seulement. « Je n’ai jamais cru en leur démarche. »

Rachid Badouri

Humoriste

La carrière de Badouri est gérée par Steve Rasier, pasteur et bras droit de Patrick Isaac. Il donne aussi des conférences au Centre Action. Selon nos sources, il serait entré chez PQL au début des années 2000. Il considère aujourd’hui les Isaac comme sa famille, d’après ce qu’il écrit sur les médias sociaux.

Éric Barrak

Boxeur

Barrak s’est rendu à l’église cinq ou six fois il y a environ trois ans et il y a trouvé une belle ambiance et un message positif. Mais il a commencé à se questionner sérieusement sur le train de vie que menaient l’apôtre et sa famille.

« Vivre avec autant d’abondance quand on prêche dans une église de Saint-Léonard, c’est étrange. J’ai toujours trouvé bizarre que l’épouse d’Isaac conduise une grosse Porsche. Qu’ils soient tous habillés comme des vedettes. L’argent qu’ils amassent, ils font quoi avec ? Je n’en ai aucune idée. »

Éric Barrak dit avoir confiance en Steve Rasier, mais n’être jamais retourné chez PQL.

Jean Pascal

Boxeur

Le boxeur Jean Pascal, qui a été représenté par Steve Rasier jusqu’en 2009, a été invité à deux reprises à se rendre à l’église PQL. Il dit avoir toujours refusé et n’y avoir jamais mis les pieds.

Gardy Fury

Comédien

Gardy Fury a commencé à aller aux offices de PQL il y a 3 ans, après des discussions avec Rachid Badouri et le pasteur Steve Rasier. Il assure que Patrick Isaac a eu une influence positive dans sa vie. « C’est mon coach de vie », dit-il.

Daphney Colin

Ex-candidate pour Projet Montréal dans Pointe-aux-Prairies et avocate

Mme Colin est très impliquée dans PQL et auprès de la fondation InspirationElle, dirigée par Éliane Isaac. Daphney Colin ne nous a pas rendu nos appels.

Jean Eddie Désiré Jr

Ex-candidat pour Projet Montréal dans Rivière-des-Prairies

Son engagement politique est grandement apprécié chez PQL, confirment des sources.

Selon Projet Montréal, « ces deux ex-candidats (Daphney Colin et Jean Eddie Désiré) sont membres de l’église depuis plusieurs années. Ils font tous deux du bénévolat au sein de l’église et ne sont pas au courant d’allégations contre les dirigeants. »

– Avec la collaboration de Camille Garnier et d’Antoine Lacroix

Dans la même catégorie