/news/society

Une infirmière exténuée lance un cri du cœur

Isabelle Dorais | TVA Nouvelles

Émilie Ricard, une infirmière de 24 ans, a lancé un cri du cœur sur les réseaux dans lequel elle dénonce la réforme du ministre de la Santé Gaétan Barrette.

Le message, publié à la suite d'un quart de travail exténuant, a été relayé plus de 36 000 fois.

«Encore un matin où je finis mon quart de travail vidée et exténuée. Je me suis démenée comme une folle car je suis la seule infirmière pour couvrir 70-76 patients», a écrit Mme Ricard, qui travaille comme infirmière depuis trois ans en rotation dans les quatre centres d'hébergement de soins de longue durée de Sherbrooke.

«J'ai tellement de peine, mais je ne veux pas ne plus être infirmière. Je pense à mes patients et je ne suis pas bien avec les soins que je leur donne. J'en donnerais plus, ils méritent plus», a confié Émilie Ricard, avec émotion, lors d'une entrevue accordée à TVA Nouvelles.

Selon la Fédération des professionnelles en soins des Cantons-de-l'Est, affiliée à la Fédération des infirmières du Québec, le cas d'Émilie est loin d'être unique. Pour sa présidente Sophie Séguin, l'épuisement des infirmières a de lourdes conséquences sur la clientèle déjà fragile.

Le ministre de la Santé et des Services sociaux Gaétan Barrette a réagi mardi après-midi à sa sortie du caucus libéral. «La réforme, c'est une réforme administrative. Le travail au quotidien des infirmières est exemplaire, je les respecte, mais ça n'a pas changé avec la réforme», a-t-il soutenu.