/regional/quebec/quebec

Les parents d'Alexandre Bissonnette se confient

TVA Nouvelles et Agence QMI

Les parents d’Alexandre Bissonnette, qui est accusé en lien avec la tuerie de la mosquée de Québec, se sont confiés pour la première fois dans une lettre qu'ils ont fait parvenir à TVA Nouvelles.

«Un véritable cauchemar». C’est ainsi que Manon Marchand et Raymond Bissonnette décrivent ce qu’ils vivent depuis le soir du 29 janvier 2017, où six personnes ont perdu la vie.

Alexandre Bissonnette est accusé du meurtre de six personnes de la communauté musulmane, de tentative de meurtre à l’égard de cinq autres personnes et de tentative de meurtre avec une arme à autorisation restreinte à l’égard de trente-cinq personnes.

Lettre Bissonnette

COURTOISIE

«Alexandre demeure notre fils que nous aimons et qui fera toujours partie de notre famille, écrit le couple. Comme tous les parents, nous avions espoir de le voir réussir et être heureux dans la vie.»

«Dans un sens, nous avons aussi perdu un fils», ajoutent les parents.

Le couple affirme avoir voulu attendre la fin des commémorations de l’événement avant leur première déclaration publique.

Le couple visite leur fils de façon hebdomadaire, mais il ignore s’il assistera au procès.

Le procès d’Alexandre Bissonnette doit se dérouler à compter du 26 mars et pourrait s’échelonner sur deux mois. L’accusé bénéficie toujours de la présomption d’innocence ; les procédures n’en sont toujours pas à l’étape où l’accusé a eu l’occasion de déposer son plaidoyer de non-culpabilité et de contester les accusations.

Dans la même catégorie