/news/politics

La députée libérale Karine Vallières quitte la politique

La députée libérale de Richmond Karine Vallières a annoncé lundi qu’elle quittait la politique en ne se représentant pas au prochain scrutin général de l’automne afin de «répondre présente à son rôle de maman».

«J’ai donné les six dernières années à l’ensemble de la population du comté de Richmond, et j’annonce aujourd’hui que j’ai envie et besoin de donner les prochaines années à mes deux belles grandes filles», a indiqué Mme Vallières, dans une publication sur sa page Facebook.

Celle qui a grandi dans l’écosystème politique depuis son plus jeune âge – son père Yvon Vallières a été député de Richmond pendant 36 ans – dit «savoir ce que [ses filles] vivent», puisqu’elle a «déjà été dans cette position».

Mme Vallières ne ferme pas pour autant la porte à un retour éventuel en politique.

«Pour moi, la politique, ce n’est pas la recherche du pouvoir, mais c’est le pouvoir de faire changer les choses. C’est un passage et non une finalité. Je quitte pour l’instant, mais je ne dis pas non pour toujours», a-t-elle également expliqué dans son billet.

Mme Vallières a été élue pour la première fois à 34 ans lors de l’élection générale de septembre 2012, puis a été réélue en avril 2014 dans le premier gouvernement majoritaire de Philippe Couillard.

Ailleurs en Estrie

D’autres députés de l’Estrie ont déjà indiqué leurs intentions pour les prochaines élections. Voici ce qu’ils ont laissé savoir pour le moment.

Sherbrooke : Luc Fortin (PLQ), ministre de la Famille et ministre responsable de l’Estrie, a déjà annoncé qu’il se représentera.

Mégantic : Le libéral Ghislain Bolduc tirera sa révérence à la fin de son mandat.

Saint-François : Guy Hardy, élu sous la bannière des libéraux, a indiqué qu’il quittera la vie politique cet automne.

Orford : Pierre Reid (Parti libéral) est toujours en réflexion sur son avenir politique

Brome-Mississiquoi : Le député indépendant Pierre Paradis est en attente des résultats de ses médecins pour savoir s’il pourra retourner sur les banquettes de l’Assemblée nationale.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.