/regional/quebec/quebec

TVA Nouvelles sur la route

Les automobilistes de Québec sont-ils courtois au volant?

Valérie Chouinard | TVA Nouvelles

Capture d'écran TVA Nouvelles

Une équipe de TVA Nouvelles a pris la route afin de chercher à évaluer si les automobilistes de Québec sont courtois au volant. Or, en quatre heures, l'équipe a été témoin de plusieurs infractions au Code de la route et de quelques comportements peu courtois.

«Le principal problème relativement à la sécurité routière et au partage de la route est au niveau de la courtoisie au volant. Beaucoup de manoeuvres, beaucoup de comportements ou de gestes qui sont posés par les conducteurs sont des gestes qui sont jugés non courtois. Par exemple, une vitesse qui est inappropriée, trop rapide, trop lente, couper le chemin, des dépassements en zigzag. Ça met en danger non seulement les gens qui ont ces comportements, mais aussi l'environnement autour d'eux», a expliqué Marco Harrison, directeur de la formation chez CAA-Québec.

Las automobilistes doivent jongler au quotidien avec nombre de ces gestes déplaisants. «Surtout sur les heures de pointe, les gens sont pressés. Je crois qu'ils sont moins tolérants un envers l'autre», a noté une automobiliste.

Le ministère des Transports a capté différents comportements dangereux sur vidéo tout au long de l'année 2017 dans la région de Québec. Dans ces enregistrements, on voit notamment non pas un, mais deux automobilistes circuler en sens inverse sur l'autoroute, tandis que d'autres font marche arrière sur des artères achalandées. Certaines images permettent aussi d'être témoin d'accidents.

Le manque de civisme est aussi observable dans les stationnements, où un commis a témoigné avoir été heurté à la jambe par un véhicule récemment.

Plusieurs piétons se plaignent aussi de ne pas avoir la priorité sur les routes. «Ils nous poussent à reculer même si on peut avancer», a d'ailleurs témoigné une passante croisée par TVA Nouvelles.

L'équipe de TVA Nouvelles a également assisté à une patrouille de la police de Québec.

«[On regarde] les feux rouges, les voies réservées pour les autobus. Aussi, s'il y a des contrevenants au niveau de la route, pour ce qui est de la ceinture, cellulaire au volant. Donc, tout ce qu'on voit en tant que policier lors d'une patrouille régulière», a expliqué Mélissa Cliche, porte-parole à la police de Québec.

Dans une journée de patrouille, une équipe de policiers va remettre entre 10 à 15 billets d'infraction.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, veut se pencher sur les comportements routiers et faire une grande consultation publique.