/news/law

Le DPCP ne portera pas l’acquittement des employés de la MMA en appel

 - Agence QMI

Archives/Agence QMI

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) ne portera pas l’acquittement de trois ex-employés de la MMA en appel.

L’ex-conducteur de train, Tom Harding, l’ex-contrôleur ferroviaire Richard Labrie et l’ex-directeur de transport Jean Demaitre avaient été acquittés le 19 janvier des 47 accusations de négligence criminelle causant la mort qui pesait sur eux après l’explosion d’un train dont ils avaient la responsabilité le 6 juillet 2013 à Lac-Mégantic.

Le procès des trois hommes avait duré plus de trois mois pendant lequel la Couronne avait démontré que Tom Harding n’avait pas appliqué suffisamment de freins à main et n’avait pas fait les tests de conformité avant de laisser son train à Nantes.

Un incendie s’était par la suite déclaré dans la locomotive avant que le train ne dévale jusqu’à Lac-Mégantic.

Le DPCP avait notamment fait entendre des conversations téléphoniques où Richard Labrie disait à Tom Harding de ne pas retourner voir le train après l’incendie dans la locomotive. La Couronne reprochait à Labrie et Demaitre de ne pas s’être informés sur le nombre de freins appliqué par Harding.

Pendant le procès, le juge avait qualifié la preuve de la Couronne de faible, en l’absence du jury.

Le jury avait mis neuf jours avant d’acquitter les trois anciens employés.

Depuis, Harding et Demaitre ont été reconnus coupables à des infractions pénales concernant la sécurité ferroviaire. Demaitre devra payer une amende de 50 000 $ alors que Harding purgera six mois de prison dans la collectivité. Richard Labrie avait été acquitté.

Dans la même catégorie