/regional/quebec/quebec

46 millions de litres d’eaux usées seront déversés dans le fleuve à Québec

Jean-Luc Lavallée | Agence QMI

La Ville de Québec invite la population à limiter sa consommation d’eau entre 23 h mercredi et 11 h jeudi matin afin de limiter les impacts d’un nouveau déversement d’eaux usées dans le fleuve, évalué à 46 millions de litres.

Des travaux d’entretien au poste de pompage Saint-Pascal forcent la Ville à rediriger les eaux usées non traitées vers le fleuve Saint-Laurent. Ces travaux sont essentiels, plaide-t-on, afin d’éviter un bris majeur d’équipement qui pourrait avoir des conséquences beaucoup plus graves.

«Une veille environnementale sera effectuée lors du déversement et les berges seront inspectées après les travaux», peut-on lire dans un communiqué diffusé mercredi.

La Ville dit avoir pris toutes les mesures possibles afin de réduire les impacts environnementaux. Les travaux seront réalisés à la meilleure période de l’année, dit-on, et durant une période «à débit minimum d’eaux usées». Une utilisation maximale des réservoirs de rétention a également été prévue lors de l’opération.

Le ministère québécois de l’Environnement a approuvé la réalisation des travaux. La Ville a également avisé Environnement Canada, Pêches et Océans Canada, le ministère de la Faune, le Port de Québec, la Ville de Lévis, la MRC de l’île d’Orléans et la papetière White Birch.

La Ville de Québec traite bon an mal an 137 milliards de litres d’eaux usées. Chaque année, elle déverse en moyenne 580 millions de litres dans le fleuve Saint-Laurent lors d’événements d’entretien planifiés.

Comparaison avec le «flushgate»

Toute proportion gardée, le déversement annoncé mercredi par la Ville de Québec est 106 fois moins important que celui du désormais célèbre «flushgate» survenu à Montréal en 2015. La métropole avait alors déversé une quantité impressionnante de 4,9 milliards de litres d’eaux usées dans le fleuve.

En novembre 2016, la Ville de Québec avait également procédé à un déversement de 135 millions de litres. Plus récemment, en décembre, l’inspection d’une conduite sanitaire de 900 mm avait aussi entraîné un déversement de 8,6 millions de litres d’eaux usées.

Dans la même catégorie