/news/society

Fermeture d'une maison pour déficients intellectuels après un décès

Jean-François Desbiens | TVA Nouvelles

 - Agence QMI

La maison Manojlo Govedarica, qui hébergeait des personnes prises avec d'importants problèmes mentaux sur la rue Ontario à Sherbrooke, a été forcée de fermer ses portes.

Les autorités de la santé ont forcé la fermeture de la ressource d'hébergement à la suite à une enquête administrative lancée après la mort nébuleuse d'un pensionnaire survenue il y a deux mois.

Au cours de la fin de semaine, les sept bénéficiaires hébergés dans la maison ont été déménagés au centre jeunesse Val-du-Lac. Les sept patients souffrent de déficience intellectuelle et d'un trouble du spectre de l'autisme.

Une plainte avait été formulée contre la maison de soins puisqu'il y avait des lacunes quant à la présence continue de remplaçants compétents pour assurer la sécurité des usagers. Le propriétaire, Manojlo Govedarica, était effectivement en vacances au moment où l'un de ses pensionnaires, Shayne Tremblay, a été découvert sans vie sur le plancher de sa chambre à coucher.

Attristé par le décès, le propriétaire de la maison a dit n'avoir rien à se reprocher. Il compte contester la décision du CIUSSS de l'Estrie de mettre fin à son entente contractuelle avec lui.

«J'ai des années et des années d'excellents services. J'ai même aidé pendant la transition à former ceux qui vont prendre la relève, a souligné M. Govedarica, en entrevue avec TVA Nouvelles. Je déplore qu'ils rendent public cette décision. J'ai une réputation irréprochable; on me confiait les cas avec troubles de comportement les plus lourds.»

L'enquête du coroner et du service de police se poursuit pour faire la lumière sur les circonstances nébuleuses du décès du jeune homme de 19 ans.