/regional/estduquebec/cotenord

La relance de la mine du lac Bloom fait des heureux à Sept-Îles

Alexandre Cantin | TVA Nouvelles

La relance de l’industrie du fer se concrétise à Sept-Îles sur la Côte-Nord qui accueille depuis quelques jours les trains de minerai de la mine du lac Bloom près de Fermont.

Des centaines de Septiliens avaient perdu leur emploi il y a 3 ans à la suite de l’arrêt des activités de la minière Cliffs ressources naturelles.

Mais aujourd’hui, les équipements de manutention et de déchargement du minerai fonctionnent à nouveau.

La compagnie Minerai de fer Québec, grâce au soutien du gouvernent du Québec, a relancé la mine du lac Bloom. Le minerai de fer qui y est extrait aboutit à Sept-Îles sur les terrains de la Société ferroviaire et portuaire de Pointe-Noire (SFP), crée par le gouvernement du Québec. Il s’agit d’un lieu stratégique pour le Plan Nord et le développement de mines de la fosse du Labrador.

Le minerai sera chargé dans un navire au cours des prochaines semaines.

Une centaine de personnes travaillent à la relance. Plusieurs d’entre eux avaient perdu leur emploi. Une certaine fébrilité les anime surtout que le redémarrage se déroule en hiver.

«C’est une victoire, on a connu des temps difficiles. C’est la sortie du tunnel. C’est très symbolique pour nous, c’est magnifique », a affirmé Francis Ouellet, un travailleur de la SFP.

«C’est un sentiment d’honneur. On repart en grand une mine fermée. En espérant que tout va bien aller. On est positif pour l’avenir », a mentionné Kenny Whittom, travailleur de la SFP.

Pendant ce temps, la SFP poursuit la construction d’un convoyeur qui permettra d’acheminer le minerai jusqu’au quai multiusager, qui n’a pas encore fonctionné depuis sa construction.

Au printemps, il y aura un autre événement symbolique autour de la relance de l’industrie du fer avec un premier chargement à ce quai.