/news/currentevents

Trouvée sans vie dans un ruisseau

Les camarades de classe d'Athena Gervais sous le choc

TVA Nouvelles

Les camarades de classe d’Athena Gervais, retrouvée sans vie dans un ruisseau derrière l’école Poly-Jeunesse de Laval, étaient sous le choc vendredi matin, au lendemain de la triste découverte.

Un adolescent, qui croit être l’un des derniers à l’avoir vue avant sa disparition était fortement ébranlé.

«On trainait tout le temps ensemble tous les midis, témoigne le garçon, alors qu’il tient une rose dans sa main. Je suis pas mal la dernière personne à l’avoir vue.»

 

À LIRE ÉGALEMENT:

-La thèse de l'accident privilégiée dans la mort d'Athena Gervais

-La priorité dans l’enquête, «s’assurer qu’il n’y a pas eu d’homicide»

-Athena Gervais retrouvée sans vie dans un ruisseau

«C’est mon ami qui me l’a dit ; je ne le croyais pas au début, raconte une autre jeune fille rencontrée par TVA Nouvelles. Je suis juste tombée, je n’étais pas capable de me tenir debout.»

«On était souvent ensemble, se souvient un adolescent. Ça va faire bizarre de ne plus la voir dans le coin avec nous, ne plus l’entendre parler, nous donner des câlins chaque matin. C’est juste vraiment bizarre.»

«Elle était importante pour moi et toujours là pour moi, toujours souriante, dit une autre jeune fille. Ça va me manquer.»

Ce vendredi, du personnel scolaire ainsi que des policiers d’intervention communautaire ont été déployés à l’école Poly- Jeunesse afin de rencontrer les jeunes.

«L’important aujourd’hui, c’est vraiment d’offrir le support tant à la famille qu’aux amis ou au personnel de l’école, tous les gens qui connaissaient cette jeune fille», précise la porte-parole du Service de police de Laval.

Mme Major souligne l’importance pour tous les jeunes endeuillés par cette triste histoire de se confier et d’en parler.

Dans la même catégorie