/news/currentevents

Nouvel accident impliquant un travailleur routier

«Je n’attendrai pas qu’un de mes membres se fasse tuer»

TVA Nouvelles

Seulement une semaine après qu’un travailleur du ministère des Transports du Québec (MTQ) eut été happé mortellement par un chauffard sur un chantier de l’ouest de l’île de Montréal un accident similaire est survenu tôt ce matin sur l’autoroute 20 à Drummondville.

Ce nouvel accident a vivement fait réagir le président de l’Association des travailleurs en signalisation routière du Québec, Jean-François Dionne, qui déplore le manque de sécurité aux abords des chantiers routiers.

À LIRE ÉGALEMENT:

Accident mortel sur l'autoroute 20: les drapeaux en berne au MTQ

Corridor de sécurité : le nombre d’infractions coupables en baisse

«Ça arrive trop souvent que des soûlons nous frappent»

«C’est dangereux [travailler sur le réseau routier], ça nous prend du renfort ministériel», clame M. Dionne qui exhorte le ministre des Transports, Luc Fortin, à finaliser le plus rapidement la révision du Code de la sécurité routière.

Il invite aussi le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, à visiter des chantiers et rencontrer des travailleurs routiers. Jean-François Dionne juge aussi que les sanctions devraient être plus sévères.

«C’est assez»

«Je n’attendrai pas qu’un de mes membres se fasse tuer (...) il faut réagir, ça nous prend des gyrophares blancs et jaunes (...) et ça prend des lois qui protègent les travailleurs».

Selon Jean-François Dionne, l’accident survenu ce matin à Drummondville est le 28e impliquant un travailleur de la signalisation depuis 2011.

«C’est assez, ce sont des pères et des mères de famille qui mettent leur vie en danger», conclut-il.

 

 

 

Dans la même catégorie