/news/tele

«Fugueuse»

«Je ne souhaite ça à personne», témoigne Lynda Johnson, la mère de Fanny

Yves Leclerc | Agence QMI

COURTOISIE/MARLÈNE GÉLINEAU PAYETTE

Maman de trois enfants, dont deux filles de 10 et 14 ans, Lynda Johnson, qui joue la mère de Fanny dans la série Fugueuse, n’a aucune idée comment elle réagirait si elle devait faire face à une situation semblable à celle de son personnage. « Je ne me souhaite pas de me retrouver dans cette situation-là », a-t-elle fait remarquer.

« En fait, je ne souhaite ça à personne », a ajouté la comédienne, lors d’un entretien téléphonique.

Au bout du fil, Lynda Johnson avoue avoir énormément de difficulté à se projeter dans les émotions vécues par le personnage de Mylène. Même si la chose, quelque part, est inévitable.

« J’y ai pensé, mais je ne sais pas comment je réagirais. Qu’est-ce que je ferais de différent, de plus ou de moins qu’eux ? Je n’ai comme pas eu les réponses encore, parce qu’on dirait, en même temps, que mon cerveau bloque, lorsque je vais dans cette zone-là. C’est comme trop », a-t-elle précisé.

La comédienne indique qu’elle a été capable de jouer le personnage, mais de là à dire ce qu’elle ferait dans la vraie vie, elle n’a aucune idée.

« Il nous arrive parfois des situations où l’on se dit qu’on ferait telle ou telle affaire, et que ce n’est pas du tout ce qui se produit, lorsque ça arrive. On n’y pense pas trop, non plus, parce qu’on ne veut tellement pas vivre ça », a mentionné la comédienne qui a rencontré des mères qui ont traversé cet enfer.

Inspirée par son vécu

Lynda Johnson croit que le fait d’être mère l’a nourrie pour jouer cette femme totalement dépassée par ce qui arrive à sa fille.

« J’aurais certainement joué ça d’une autre façon, si je n’avais pas d’enfants. Il y a peut-être des images qui viennent plus rapidement, plus spontanément, et qui viennent me nourrir. On n’est pas, non plus, obligé de vivre une situation réelle pour pouvoir la jouer. C’est notre travail de se transposer dans l’état, la tête et l’émotion de quelqu’un », a-t-elle expliqué.

Ce qui est le cas pour Claude Legault, qui joue Laurent, le père de Fanny, et qui n’a pas d’enfant.

« Je pense que je serais aussi frustré et aussi malheureux que Laurent », a-t-il fait savoir.

Est-ce que Claude Legault aurait envie d’aller sacrer une bonne volée à Damien ?

« C’est du crime organisé. Il faut que tu fasses attention avec ces gars-là. Ce ne sont pas des religieux et des enfants de chœur. Tu ferais un coup contre eux autres et tu risquerais de te retrouver en dedans et que l’autre soit encore dehors. Il faut que tu laisses la police s’occuper de ça », a-t-il précisé.

Les lois pas assez sévères

Le comédien croit que les lois ne sont pas assez sévères face à des proxénètes, qui au lieu de vendre de la drogue, vendent des corps.

« Ces gens-là ne sont pas des débiles. Ce sont des gens qui font des affaires, qui prennent du monde et qui les traitent comme de la marchandise. C’est pensé, réfléchi et froid. Ce n’est pas un coup de sang ou une déviance. Si on continue à avoir des sentences bonbons, ça ne changera pas, mais si on donne des munitions aux policiers, procureurs de la couronne, juges et à l’État, ça va peut-être en calmer une gang », a-t-il laissé tomber.

Dans la même catégorie