/news/politics

De nouvelles normes du travail pour soutenir les travailleurs

TVA Nouvelles

La réforme des normes du travail devrait être accueillie favorablement auprès des travailleurs qui pourraient bénéficier d’une troisième semaine de vacances après trois ans d’emploi au sein d’une même entreprise, mais également de deux journées de maladie payées.

Auparavant les travailleurs sous la gouverne des normes du travail devaient attendre cinq années avant de pouvoir bénéficier d’une troisième semaine de vacances.

Ce minimum de trois semaines de vacances est obligatoire pour les employés, même ceux qui sont syndiqués.

Mario Dumont a analysé les mesures mises en place dans le projet de réforme des normes du travail avec Me Marianne Plamondon, avocate et présidente de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréées.

Trois semaines de vacances après trois ans

«C’est un minimum prévu. On avait parlé d’instaurer d’une quatrième semaine de vacances après 10 ans, mais ils ont laissé tomber, les coûts étaient astronomiques pour les employeurs. Avec la pénurie de main-d’œuvre qui est en cours actuellement, ces employeurs bonifient pour aller chercher les meilleurs de l’industrie», explique Me Plamondon.

La notion de proche aidant

«Cette mesure va faire en sorte que les gens vont pouvoir prendre 16 semaines d’absence permise, ou 36 semaines lorsqu’on parle d’un enfant mineur. Ce n’est pas rémunéré, mais ça permet de protéger l’emploi de la personne pendant qu’elle s’occupe d’un proche. C’est un droit de gérance de l’employeur de demander une preuve à l’appui lorsqu’il y a des raisons de douter du motif invoqué par l’employé».

Congé maladie

Les travailleurs auront également droit à deux journées de congé de maladie payée, en plus des 10 journées sans traitement. Ces congés de maladie peuvent être utilisés pour des obligations familiales.

Le détail de la loi devrait être annoncé mardi.