/regional/estduquebec/basstlaurent

«Job dating»: offensive de recrutement à Rimouski

Simon Gamache-Fortin | TVA Nouvelles

 - Agence QMI

Une cinquantaine d'entreprises se sont réunies lundi au Centre des congrès de Rimouski à l'occasion d'un salon de «job dating» où candidats et employeurs se rencontraient pour des entrevues éclair de cinq minutes.

Cet événement, qui en était à se troisième édition, a lancé la Semaine de l’emploi au Bas-Saint-Laurent.

«[L'objectif], c’est un peu de démocratiser la recherche d’emploi en faisant des journées ouvertes comme cela parce que, parfois, ça peut être intimidant. Il y a des gens, des fois, qui ont besoin d’un petit coup de pouce. Les employeurs sont là toute la journée. Leur objectif est de rencontrer des gens. Ça se fait de manière conviviale», a expliqué la directrice du Carrefour Jeunesse-Emploi Rimouski-Neigette, Marie-Claude Lapierre.

Pour les employeurs, des salons du genre permettent d’avoir accès facilement à un bassin important de chercheurs d’emplois.

La coopérative Coup de main à domicile de Rimouski compte près de 200 employés. En ce moment, plus d’une dizaine de postes sont vacants. «Ça nous aide vraiment, car il y a un bassin important ici», a mentionné le responsable des opérations, Martin Roy.

Le groupe Bradken, qui possède une fonderie à Mont-Joli, voit le «job dating» comme un excellent moyen de faire une présélection. «On voit beaucoup de candidats défiler. On peut les rencontrer brièvement et être capable de cibler ceux qu’on va aller chercher en entrevue», a souligné le conseiller en ressources humaines de l’entreprise, Claude Gagnon.

Ce genre d'évènement est très bénéfique dans le contexte de pénurie de main-d'oeuvre. Au Bas-Saint-Laurent, on estime que la population active comptera 15 000 personnes de moins d’ici 10 ans.

Entre le 1er avril et le 31 décembre 2017, plus de 11 500 emplois ont été affichés sur le site Placement Emploi Québec au Bas-Saint-Laurent. Il s’agit d’une hausse de 43 % par rapport à 2016.

«On est à notre troisième édition de la Semaine de l’emploi au Bas-Saint-Laurent. Dans toutes les MRC, on a des activités qui se tiennent cette semaine. On a l’intention de poursuivre dans les prochaines années avec ce genre d’activité», a expliqué le directeur général du Centre local d’emploi de Rimouski et Mont-Joli, Jean Dupuis.

D’autres activités du genre sont prévues un peu plus tard cette semaine à Matane où les chercheurs d’emplois pourront rencontrer les employeurs jeudi au Cégep de Matane entre 14 h et 17 h.