/news/currentevents

Mort de Clément Ouimet: pas d'accusation contre l'automobiliste

Des proches et des organismes craignent une banalisation des manœuvres de conduite illégales alors qu’aucune accusation criminelle ne sera portée contre l’automobiliste qui a happé mortellement en octobre un jeune cycliste sur le mont Royal.

À LIRE ÉGALEMENT

Le débat sur la sécurité des cyclistes relancé

Le cycliste happé à mort est un proche de Maxim Martin

Un cycliste de 18 ans succombe à ses blessures à Montréal

«C’est une grosse déception pour la communauté cycliste. C’est une manœuvre qui était illégale, dangereuse [...] Ça envoie un message que les automobilistes peuvent un peu faire ce qu’ils veulent», a déploré Antoine Malo, entraineur au sein du club cycliste Espoirs Laval, où Clément Ouimet s'entrainait.

Le jeune homme de 18 ans est mort sur le chemin Camillien-Houde le 4 octobre dernier. Il dévalait à vélo cette piste du mont Royal lorsqu’un véhicule Toyota Highlander, sortant d’une courbe, a effectué un demi-tour où la signalisation l’interdisait. Le cycliste l’a alors heurté «de plein fouet», a relaté mercredi dans un communiqué le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP).

Enquête

Dans le cadre d’une enquête policière, des experts en reconstitution ont minutieusement analysé la scène et des témoins ont été interrogés.
Selon le DPCP, le conducteur du véhicule a affirmé avoir regardé dans ses rétroviseurs avant d’effectuer sa manoeuvre et ne pas avoir vu le cycliste. La vitesse ne serait également pas en cause dans cet accident mortel.

«Ainsi, une imprudence, une simple négligence ou une erreur de jugement sont insuffisantes pour engager la responsabilité criminelle d’un individu», a indiqué le DPCP, qui n’a donc porté aucune accusation criminelle contre le conducteur.

Le Service de police de la Ville de Montréal n’a pas été en mesure de confirmer mercredi si une contravention avait été remise au conducteur.

Sécurité

«Je pense que ça aurait été une bonne leçon de porter des accusations. Ça aurait montré aux gens qu’il faut faire attention. Je suis déçu», a soupiré Samuel Labrie Ross, qui a travaillé avec Clément Ouimet dans une boutique de vélos.

La présidente-directrice générale de Vélo Québec, Suzanne Lareau, s’inquiète de «notre niveau de tolérance des manœuvres illégales», qui seraient selon elle banalisées.

«Ça donne l’impression qu’en tant que cycliste, on a moins notre place sur la route que les automobilistes», a quant à elle déploré la porte-parole de Vélo fantôme, Gabrielle Anctil.

En point de presse mercredi, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, a affirmé respecter la décision du DPCP. «Il n’en demeure pas moins qu’un cycliste est décédé, a-t-elle dit, rappelant qu’un projet-pilote sera mis en place prochainement pour interdire la circulation de transit sur le mont Royal. [Ça] va nous permettre de voir comment on utilise la montagne et comment on la traverse.»

Tous les accidents ne sont pas criminels

Une professeure en droit ne s’étonne pas de la décision du DPCP, le conducteur ayant réalisé une manœuvre effectuée par de nombreux conducteurs.
«Il y en a beaucoup de personnes qui font des "U-turn" [...]. Ça nous arrive à tous de prendre une chance parfois», a déclaré au «24 Heures» la professeure titulaire de la Faculté de droit de l’Université de Montréal, Anne-Marie Boisvert.

Selon la professeure, la décision du DPCP de ne pas porter d’infraction pour conduite dangereuse à l’égard du conducteur nous rappelle que «tous les accidents ne sont pas criminels».

Mme Boisvert estime toutefois que la famille du cycliste Clément Ouimet pourrait entamer une poursuite civile contre le conducteur, ce dernier ayant commis une infraction au Code de la sécurité routière en réalisant un demi-tour sur une ligne jaune double continue.

-Avec la collaboration de Michael Nguyen et de Sarah Daoust-Braun.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.