/finance/homepage

Juste pour rire, Bombardier, Tim Hortons et Weston ont la vie dure

Faire les manchettes pour les mauvaises raisons peut faire mal à la réputation d’une entreprise. Parlez-en à Juste pour rire, Bombardier, Tim Hortons et Weston, qui ont vu leur cote d’admiration dégringoler au cours des derniers mois au Québec.

La firme de recherche et de marketing Léger, qui sonde chaque année l’humeur des Québécois sur les entreprises les plus admirées, reconnaît que l’exercice est de plus en plus difficile à effectuer.

«On constate que le plafond des appréciations des entreprises est en train de baisser au Québec, comme dans le reste du Canada. Il est de plus en plus difficile de se faire aimer. Les gens sont plus critiques et sceptiques», soutient le vice-président Recherche, chez Léger, Christian Bourque.

L’entreprise québécoise Juste pour rire, qui vient d’être vendue à des intérêts américains pour 65 millions $, en a vu de toutes les couleurs au cours des derniers mois avec les accusations d’agressions sexuelles portées contre son président et fondateur, Gilbert Rozon.

Chute de 30 points

Au final, la dégringolade de Juste pour rire au tableau de la notoriété est spectaculaire, alors que l’entreprise a perdu 30 points par rapport à l’an dernier, glissant au 92e rang.

Le fleuron de l’aéronautique Bombardier a aussi vu sa cote de notoriété s’effriter, en baisse de 23 points.

Selon M. Bourque, le coup de sonde de Léger a eu lieu en décembre dernier alors que Bombardier se retrouvait au cœur d’un bras de fer avec le géant Boeing visant l’imposition de droits compensatoires sur les ventes de ses avions de la C Series aux États-Unis. Parmi les autres baisses au palmarès 2018 de Léger, on note le fabricant de pain Weston (-17 points) qui a subi les contrecoups de son implication dans un cartel du pain tranché avec Loblaw.

Tim Hortons (-17 points) a lui aussi fait les manchettes alors que certains de ses franchisés en Ontario ont décidé de couper des avantages sociaux à leurs employés dans la foulée de la hausse du salaire minimum à 15 $. L’impact s’est fait ressentir au Québec.

Google toujours en tête

Le géant du web Google est demeuré en tête de ce palmarès annuel, et ce, pour une sixième année consécutive. Le score de réputation de Google a toutefois atteint 87 points, soit 4 points de moins que l’an dernier.

Dans le secteur des télécommunications, notons que Vidéotron arrive au premier rang des entreprises les plus admirées, et ce, pour une 13e année consécutive.

Les entreprises les plus admirées des Québécois

1. Google

2. Jean Coutu

3. Le Cirque du Soleil

4. Canadian Tire

5. Dollarama

6. Samsung

7. Sony

8. Interac

9. IGA

10. RONA

Source: Palmarès Réputation 2018 de la firme Léger

Dans la même catégorie