/news/politics

Ottawa estime en avoir déjà fait beaucoup pour la crise des migrants

Agence QMI

Le ministre fédéral de l’Immigration, Ahmed Hussen, affirme qu’Ottawa «en a déjà fait beaucoup» en ce qui concerne la prise en charge des demandeurs d’asile.

Cette réaction survient à la suite de la lettre des ministres québécois de l’Immigration, David Heurtel, et des Relations canadiennes, Jean-Marc Fournier, dans laquelle ils réclament le remboursement par Ottawa «de la totalité des sommes encourues pour la prise en charge des demandeurs d’asile» ayant traversé la frontière en 2017, soit 146 millions $.

Même si le provincial a salué l'investissement de 173 millions $, dans le dernier budget d’Ottawa, pour soutenir les opérations de sécurité à la frontière canado-américaine et le traitement des demandes d'asile à venir, il juge cela «insuffisant».

«Nous en avons déjà fait beaucoup en ce qui concerne le Québec», a estimé pour sa part le ministre Ahmed Hussen, jeudi, face aux questions des journalistes à la Chambre des communes.

Il a également souligné que son gouvernement avait délivré plus de 10 000 permis de travail pour les demandeurs d’asile au Québec, que l’enveloppe destinée à leur intégration avait été bonifiée de 112 millions $ par le fédéral (pour atteindre un total de 490 millions $) et que le Transfert canadien en matière de programmes sociaux avait aussi été augmenté pour le Québec.

Selon la lettre du gouvernement québécois, le nombre de demandeurs d’asile au Québec est passé de 3500 en 2012 à près de 25 000 en 2017.

Dans la même catégorie