/news/world

Quatre morts près de Carcassonne

Attentat en France: Trump dénonce une «attaque horrible»

Agence France-Presse

Le président américain Donald Trump a dénoncé samedi l'«horrible attaque» menée par un jihadiste qui a fait quatre morts dans la région de Carcassonne, assurant son homologue français Emmanuel Macron que les États-Unis étaient à ses côtés.

«Nos pensées et nos prières sont avec les victimes de l'horrible attaque hier en France, et nous pleurons la perte subie par cette nation», a tweeté M. Trump. «Nous sommes avec vous @EmmanuelMacron!», a-t-il poursuivi.

Le président américain a également condamné «les actions violentes de l'attaquant et de quiconque lui a fourni une assistance».

Le tueur, qui était armé d'un pistolet, d'un couteau et d'engins explosifs artisanaux selon une source proche de l'enquête, a été abattu par les forces de l'ordre après une équipée meurtrière entre Carcassonne et un supermarché de Trèbes, une petite commune toute proche où il a pris plusieurs personnes en otage.

Lors de cette prise d'otages, un lieutenant-colonel de gendarmerie âgé de 45 ans s'est livré à la place d'une femme que l'assaillant avait pris comme «bouclier». Grièvement blessé par le preneur d'otage, ce gendarme, Arnaud Beltrame, est décédé samedi.

Radouane Lakdim, un Français d'origine marocaine de 25 ans, s'était présenté vendredi comme «un soldat» du groupe jihadiste État islamique (EI), qui a peu après revendiqué les attaques.

Dans la même catégorie