/regional/montreal/montreal

Des voitures futuristes conçues par la relève en ingénierie

Alors que Québec a annoncé hier dans son budget une somme de 94 millions $ pour inciter les automobilistes à passer aux véhicules hybrides et électriques, l’École de technologie supérieure (ÉTS) permet aujourd’hui aux curieux d’essayer certaines de ces voitures.

En collaboration avec Équiterre, l’ÉTS invite les citoyens à venir essayer une dizaine de modèles de voitures électriques, dont une Tesla, en plus d’admirer des véhicules expérimentaux.

À lire également:

- 94 M$ pour favoriser l'achat de voitures électriques

L’objectif est de convaincre les Québécois de se tourner vers les voitures électriques alors que 41% des gaz à effet de serre sont produits par les véhicules à essence au Québec et que le gouvernement a pour objectif d’immatriculer 100 000 véhicules électriques et hybrides rechargeables dans la province d’ici 2020. Pour sa part, Équiterre aimerait que la moitié des voitures vendues ici en 2025 soit électriques.

«Un événement comme ça permet de comprendre le fonctionnement des véhicules électriques», explique le directeur du département de Génie électrique de l’ÉTS, Jean-François Boland, qui estime que les gens doivent être «rassurés» quant à l’autonomie de ces véhicules.

M. Boland croit par ailleurs que le souhait d’Équiterre est réalisable.

«Le nombre de bornes de recharge continue de croître au Québec, donc maintenant c’est beaucoup plus facile de recharger», conclut-il.

Évolution: la voiture à faible consommation d’essence

Pesant moins de 50 kg, la voiture Évolution consomme 0.2 litre d’essence au 100 kilomètres et peut atteindre 70 km/h. Elle tentera de s’imposer lors du Shell Eco-marathon qui aura lieu en avril en Californie. Sa forme effilée et sa petite taille la rendent très aérodynamique.

Éclipse: la voiture solaire

La voiture Éclipse, pesant seulement 150 kg, devra parcourir 3000 kilomètres lors de l’American Solar Challenge en juillet. D’une surface de 4 mètres carrés, les panneaux solaires sont positionnés à 90 degrés avec le soleil pour maximiser son efficacité. Sa vitesse optimale est de 60 km/h, lorsqu'autant d’énergie est produite que consommée.

Chinook: le véhicule éolien

La voiture Chinook est propulsée de manière entièrement mécanique, comme un voilier. Elle participera en août au Racing Aeolus aux Pays-Bas. Dans des conditions de vent idéales, Chinook pourrait obtenir une vitesse égale à 120 % celle du vent, soit 50 km/h pour des vents de 45 km/h.

Dans la même catégorie