/news/society

Sale temps pour les lapins et les poussins

Julie Couture | TVA Nouvelles

La Société protectrice des animaux (SPA) prend les grands moyens pour éviter les adoptions irréfléchies à Pâques.

Chaque année, au Québec, des centaines de lapins et de poussins sont abandonnés au terme du congé pascal.

À la SPA de Québec, 61 lapins ont été recueillis l'an dernier, parfois dans des conditions de santé précaire, avant d'être remis en adoption.

Alors que sur les sites de revente comme Kijiji les petites annonces pour acheter un adorable lapin pour Pâques se multiplient, la SPA de Québec prend les grands moyens pour éviter aux lapins ces traitements défavorables.

Tous les lapins ont été retirés des cages d'adoption depuis déjà quelques jours et le resteront une semaine après Pâques. Le président de la SPA de Québec, Félix Tremblay, indique que c'est une façon de les protéger contre les adoptions irréfléchies. Que l'on parle de poussins, de canetons ou de lapereaux, le ministère de l'Agriculture des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ) y va aussi d'une mise en garde avec sa campagne «Offrir un animal à Pâques», un engagement qui se prolonge après le long week-end pascal.

L'Association des lapins du Québec recommande aux parents d'acheter des lapins en chocolat plutôt que de véritables lapins pour le congé pascal.

Autre façon originale de sensibiliser les parents aux dangers de l'adoption irréfléchie, une séance de yoga avec des lapins sera organisée toute la fin de semaine pascale au centre commercial Place Fleur de lys, à Québec.