/finance/homepage

Décision imposée par Toronto

Walmart met fin abruptement à un programme d’intégration au travail pour handicapés

TVA Nouvelles

Les magasins Walmart du Québec qui embauchaient des personnes handicapées mettent fin à leur programme d’intégration au travail.

Vingt-six magasins de la province seraient touchés dont trois en Mauricie. 

L’information a été confirmée par le CIUSSS de la Mauricie qui assurait le placement de ces travailleurs souffrant de déficience intellectuelle, d’un trouble du spectre de l’autisme ou tout autre handicap.

Ils sont dix-neuf à travailler dans les magasins Walmart de la Mauricie, dix à Trois-Rivières Ouest, quatre au Cap-de-la-Madeleine et cinq à Shawinigan.

On leur a annoncé la fin du lien d’emploi lundi, soit sept jours seulement après la Semaine québécoise de la déficience intellectuelle.

La décision aurait été prise et imposée par la maison-mère de Toronto.

Choc pour les employés

La nouvelle a eu l’effet d’une bombe pour les employés, alors que certains y travaillaient depuis près de 20 ans.

Des larmes, mais également, de belles réactions ont suivi l’annonce.

«Un employé souffrant de déficience intellectuelle l’a vécu différemment de ses collègues. Il a pris ses sous et a décidé d’aller acheter une boite de 50 timbits pour partager avec les autres employés du Walmart. C’était un moment assez touchant», relate Jacinthe Cloutier, du CIUSSS de la Mauricie.

Déjà, des gens sont sur le terrain pour trouver un nouvel emploi à ces nombreuses personnes.  

Des entreprises de la Mauricie participent à ce programme.

Il semble que les dix-neuf employés devraient se retrouver du travail d’ici le mois de mai.

Walmart n’avait pas encore commenté les informations au moment d’écrire ces lignes.

Dans la même catégorie