/news/law

Mobilisation populaire pour aider un haut-gradé en justice

Valérie Chouinard | TVA Nouvelles

Un haut-gradé de la Marine royale canadienne accusé d'abus de confiance peut compter sur un soutien financier inattendu pour sa défense.

Le vice-amiral Mark Norman, 54 ans, a été relevé de ses fonctions l'année dernière parce qu'il aurait coulé des informations confidentielles à des dirigeants du chantier Davie.

Un colonel à la retraite sollicite depuis deux mois la population pour aider M. Norman à payer ses frais d’avocats. Il a réussi à amasser près de 100 000 dollars en deux mois.

«C'est du jamais-vu, pas seulement pour le militaire, mais pour les Canadiens, explique le colonel à la retraite Lee Hammond. Moi, je ne me rappelle pas qu'il y ait eu une levée de fonds si forte, et c'est encore plus surprenant aussi. Il faut se rappeler que l'amiral Norman n'a pas perdu un seul dollar de salaire depuis qu'il a été suspendu. C'est un salaire d'au-dessus de 200 000 $.»

Selon l’accusation, le vice-amiral aurait divulgué des renseignements gouvernementaux à des dirigeants du chantier maritime Davie. Il risque jusqu'à cinq ans d'emprisonnement.

«D’avoir décidé de lancer cette collecte de fonds démontre que le vice-amiral Norman, son intégrité, sa crédibilité, est accepté par ses collègues et ses anciens collègues», a témoigné le lieutenant-colonel à la retraite Rémi Landry, en entrevue avec TVA Nouvelles.

Le montant recueilli via le site GoFundMe l'aidera à payer ses frais d'avocats.

«C'est sérieux [comme accusation], abus de confiance, souligne l’avocat et chroniqueur judiciaire Francois-David Bernier. Dans ce cas-là, évidemment, c'est ce qu'on reproche, c'est pas tant d'avoir transmis des documents confidentiels qui aurait mis dans une mauvaise posture le fédéral."

Le vice-amiral Norman doit comparaître le 10 avril prochain.

 

Dans la même catégorie