/news/politics

Afflux de migrants illégaux: Ottawa doit payer, selon le ministre Heurtel

Yves Poirier | TVA Nouvelles

Pour la sixième journée consécutive, les migrants à Saint-Bernard-de-Lacolle ont continué de franchir la frontière en grand nombre. Leur présence au Québec, on le sait, a un coût.

TVA Nouvelles a d’ailleurs appris que l’aide sociale, l’aide en vertu du régime d’assurance parentale et le service d’aide à l’emploi offerts aux migrants ont coûté aux Québécois 70 M$ au cours de la dernière année.

Cette somme fait partie de la facture totale des frais encourus jusqu'à présent soit 146 M$.

500 migrants en un weekend

L’arrivée massive de migrants le week-end dernier à la frontière, comme l’a appris TVA Nouvelles, suscite de nombreuses réactions. Cinq-cents d’entre-deux ont été interceptés sur le chemin Roxham, à Saint-Bernard-de-Lacolle.

D’ailleurs, en entrevue à l’émission de Mario Dumont, le président du syndicat des douanes et de l’immigration, Jean-Pierre Fortin, a déclaré que depuis mercredi matin, 140 migrants avaient franchi illégalement la frontière.

Pour sa part, le ministre québécois de l’Immigration, David Heurtel, est revenu à la charge en réclamant qu’Ottawa rembourse les 146 millions $, soit la totalité des sommes encourues pour la prise en charge des demandeurs d’asile.

«Ce que nous disons, c’est la responsabilité d’Ottawa, c’est leur facture», a déclaré le ministre en entrevue à TVA Nouvelles.

Heurtel demande un remboursement

TVA Nouvelles a appris que l’aide sociale, l’aide en vertu du régime d'assurance parentale et du service d'aide à l'emploi offerts aux migrants ont coûté aux Québécois 70 millions de dollars aux Québécois.

Il y a deux semaines, le ministre Heurtel et son collègue des Relations canadiennes, Jean-Marc Fournier, envoyaient une lettre au ministre de l’Immigration à Ottawa, Ahmed Hussen, afin qu’il rembourse la totalité des sommes. Or, aucun chèque de remboursement n’a encore été émis par le fédéral.

«Nous avons reçu au Québec plus de 50% des demandeurs d’asile et irréguliers du Canada. Ça cause un coût très important sur nos ressources et il faut se rappeler que c’est le gouvernement fédéral qui a la responsabilité unique de gérer les frontières canadiennes et c’est encore le fédéral qui a la responsabilité unique de gérer les demandes d’asile. Pendant que les gens attentent des nouvelles sur le statut de demandeurs d’asile, ils ont besoin de services en éducation, en santé, garderie, accès à la justice ainsi que de l’aide à la solidarité sociale», ajoute M. Heurtel.

«Nous avons des informations qui indiquent que la majorité des demandeurs d’asile qui ont franchi la frontière au cours des cinq derniers jours proviennent du Nigeria, ce qui nous indique également que le mot semble se passer aux États-Unis. On voit l’attitude du président Trump, il ne dérougit pas, il veut se débarrasser des immigrants aux États-Unis et on semble privilégier la voie du Québec pour plusieurs de ces personnes qui sont dans une situation difficile.  C’est le gouvernement du Québec qui doit assumer entre temps ces dépenses-là pour quelque chose qui est de la responsabilité du fédéral.»

Et réaction, la position d’Ottawa ne change pas, le fédéral estime en avoir déjà fait beaucoup.

Or, on indique au cabinet du ministre Hussen qu’on est en train d’analyser la lettre de M. Heurtel. Ottawa souhaite obtenir des précisions sur la somme de 146M$ réclamée par Québec.

 

Dans la même catégorie